logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Cet ouvrage broché de 188 pages est paru le 14 mars 2019 chez l’éditeur : Independently published.

L’auteur est fils et petit-fils de déportés disparus à Sobibor et Auschwitz
Présentation de l’éditeur
"On vous la rend !", ont dit les médecins.

Avant, ou après, ils ont prononcé le verdict : "Quelques semaines, quelques mois au plus, en tout cas pas des années".

De ses bras, le fils a entouré sa mère. Ils se sont retirés, blottis l'un contre l'autre, recroquevillés, face à la maladie, face à la mort.
Vivre, malgré tout. 

Ce livre broché de 295 pages est paru le 1 janvier 2006 aux éditions  L’Harmattan.
Résumé de l’ouvrage
Toutes les terres de l'Empire français connurent, lors de la Seconde Guerre Mondiale, "le soleil noir de Vichy", l'Algérie en particulier.

⤿ Norbert Bel Ange nous fait connaître l'internement de soldats juifs français sur le territoire algérien. 

Déchus de leur citoyenneté française, exclus de l'armée, ils furent internés parce que juifsDepuis la fin de la guerre, depuis 1958 plus particulièrement, les gouvernements successifs de la République Française ont ignoré le désir profond de ces Français de voir leur triste histoire connue et reconnue. Et ce jusqu'à aujourd'hui.

Il y a 20 ans paraissait ce livre de 188 pages chez l’éditeur CNRS Editions.

Présentation de l'ouvrage avec l'aimable autorisation de Jacob Oliel

L'histoire d'une communauté juive installée dans le Sahara occidental, pourchassée et exterminée à la fin du XVe siècle, ayant laissé des traces infimes de leur existence pourtant longue de treize siècles.

Quatrième de couverture

Au coeur du Sahara occidental, à égale distance de l'Atlantique et de la Méditerranée, une région particulièrement isolée : le Touat. C'est là que choisirent de s'installer, au début du IIe siècle, des descendants de juifs chassés de Palestine après la destruction du Temple de Jérusalem.

Ce livre relié est paru en 2007 chez l’éditeur : Elysée

Présentation de l'ouvrage

Venus en Afrique du Nord au temps des Phéniciens (IX° siècle av. J.-C.), les Juifs ont dû faire des incursions en Afrique Noire plusieurs siècles avant la conquête arabe du Maghreb ; au Moyen Âge, ils ont participé activement à la grande aventure du commerce transsaharien de l’or, du sel, de l’ivoire…, commandité des caravanes, installé des correspondants dans les principaux centres commerciaux du Maghreb, du Sahara et du Soudan.

Cet ouvrage broché de 224 pages est paru le 9 mai 2018 chez l’éditeur Albin Michel, avec une introduction et notes de Denis Charbit

Extrait du livre

Durant l’été 1987, près de quarante ans après la fondation de l’Etat d’Israël, deux géants du judaïsme français, Léon Askénazi et André Chouraqui eurent des entretiens à Jérusalem sur le destin de leur peuple, du sionisme et de leur religion.

Trente ans plus tard, ce document unique est rendu accessible pour la première fois au public, présenté et annoté par l’historien des idées Denis Charbit.

Cet ouvrage broché de 320 pages est paru le 11 avril 2018 chez l’éditeur Albin Michel.

2018 marque l’anniversaire des 70 ans d’Israël (vote de l’ONU du 14 mai 1948).

Dans cet ouvrage, Salomon Malka revient sur 70 dates qui ont compté dans l’histoire de cet État. Il nous raconte ainsi chaque journée marquante ou déterminante pour ce pays, en guerre depuis sa création.
La politique, les relations internationales, mais également l’archéologie, la culture, la technologie, l’écologie… sont revisités par l’éclairage qu’en donne l’auteur.

Un essai passionnant et essentiel pour comprendre le parcours d’un État et d’un peuple, du roi David à l’actualité la plus récente.

L’album de BD de 96 pages est paru le 17 novembre 2017, chez l’éditeur  Dargaud.

Une édition intégrale de 5 tomes rassemblés est parue le 18/11/2016, avec  la dédicace de l'auteur  suivante (Tome 1 - La Bar-Mitsva) :

"Cet album est un hommage de l'auteur à tous les peintres d'Alger au XXe siècle. Il tient en particulier à citer l'ouvrage de Marion Vidal-Bué, Alger et ses peintres, 1830-1960, publié aux Éditions Paris Méditerranée."

La Tour de Bab-El-Oued

Ce nouvel épisode nous ramène à Alger.

Dans cet ouvrage très documenté, l'auteur retrace l'histoire de l'Algérie française, du débarquement de Sidi-Ferruch le 14 juin 1830 jusqu'aux accords d’Évian, de mars 1962.

Toussaint 1954 : une trentaine d'attentats antieuropéens fait basculer l'Algérie dans la guerre

Huit ans plus tard, plus d'un million de pieds-noirs, spoliés, traumatisés, chassés d'un pays où ils croyaient être chez eux, sont "rapatriés" en catastrophe en métropole, où leur exode est minimisé et leur mémoire piétinée, alors que la plupart ne sont pas de riches colons "à cravache et cigare", comme disait Camus, mais des ouvriers et des ingénieurs, des enseignants et des médecins, des commerçants...

Dans une première partie divisée en quatre chapitres intitulés "Le temps des bâtisseurs", "Le temps des brumes", "Le temps de l'espoir trahi" et "Le temps de l'abandon", l'auteur brosse un tableau de l'histoire de l'Algérie

La seconde partie est consacrée à des témoignages, dont ceux de trois Juifs : Alain Roffé, Andrée Tibika-Bachoud et Didier Nebot

Simples et précis, leurs récits sont irremplaçables. Ils témoignent, dit Boualem Sansal, de "ce que fut au jour le jour, avec ses heurs et ses malheurs, ses espoirs et ses désillusions, la vie de ces migrants venus de toute la Méditerranée, ces Français de la Métropole, ces Juifs, ces Arabes, ces Berbères, qui étaient tous si proches et si lointains".

Le double jeu et le double langage du Général De Gaulle qui trahira la confiance des Pieds Noirs comme celles des Harkis sont mis en évidence.

Dans sa préface, Boualem Sansal conclue sur une note d'espoir : "La guerre est finie, il faut maintenant inventer la paix et la vivre ensemble".

En cliquant ici, vous pouvez :  télécharger un extrait.

Renseignements pratiques
Éditeur : Archipel
Date de parution : 13/09/2014
Nombre de pages : 288

 

Né à Marseille en juin 1966, le père de l'auteur du roman Naufrages, est né à Alger, sa mère à Oran.

 

Le sujet du livre traite un peu l’histoire des Juifs d’Algérie, mais surtout celle des Juifs de Bulgarie et la tragédie du Struma qui est la toile de fond de son deuxième roman qui s'intitule Naufrages.

Amin Zaoui / Photo Sila Barzakh, dédicace.

Le 14 août 2014, parmi les rubriques du quotidien national d’information algérien en langue française "LIBERTE", est paru l’excellent article ci-dessous, signé du journaliste et écrivain algérien Amin Zaoui :

"En ces jours funestes où les haines et les guerres sacrées très sales sont devenues la culture quotidienne, banale, dans le monde arabo-musulman, et afin de lever tout amalgame politico-culturel, j’évoque la littérature judéo-algérienne d’expression française.

 

Si l’école judéo-algérienne de musique est considérablement connue, par le large public comme par les spécialistes, la littérature judéo-algérienne, quand à elle, demeure totalement méconnue ou tabou.

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN