logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Ce livre broché de 204 pages est paru le 19 juin 2018 aux éditions L'Harmattan.

Résumé de l’ouvrage

Au début des années 50, on propose à un instituteur débutant un poste déshérité, quelque part en Algérie, loin des siens, loin de la civilisation.

Outre les difficultés de son métier, il découvre en effet des gens démunis de tout, mais d’une si profonde humanité qu’il en est bouleversé et qu’il en vient à se demander si les véritables déshérités ne sont pas, d’une certaine façon, les gens des villes qui manquent parfois de cette qualité d’âme.

Cet ouvrage broché de 656 pages, publié le 13/09/2017 chez l’éditeur Albin Michel est préfacé par le Grand Rabbin de France Haïm Korsia

Le Livre de Job

C’est peut-être le plus honnête des grands textes spirituels, car il se confronte directement à une question religieuse brûlante : si Dieu est bon et tout-puissant, pourquoi permet-il que les innocents souffrent ?

Il s'attache à réfuter tous les discours qui cherchent à empêcher l'homme de penser sa souffrance. Il s'en prend violemment à la doctrine de la rétribution qui voudrait que tout malheur soit le résultat d'une faute, et met l'homme face à lui-même d'une manière beaucoup plus subtile.

Cet ouvrage broché de  293 pages est paru le 20 octobre 2011 chez l’éditeur  FIRST

Résumé du livre

Raymond Leyris, alias Cheikh Raymond, portait un nom français, était juif et chantait en arabe. Né à Constantine en 1912, il fut le maître incontesté de la musique arabo-andalouse. Dans ce genre musical remontant aux siècles lointains de la splendeur arabe de l'Andalousie, il atteignit des sommets inégalés d'érudition et de puissance créatrice.

Le 23 juin 1961, Cheikh Raymond est abattu d'une balle dans la nuque sur un marché de sa vie natale. Son assassinat déclenche le départ des Juifs de Constantine. 

La petite Jérusalem dans la conscience juive

Un phénomène bien connu que de trouver en Algérie des petites villes (parfois très petites) et qui se sont donné le titre de "Petite Jérusalem". Quelquefois l'expression leur était attribuée d'office.

Parmi ces localités, il y avait Médéa, Tlemcen, Souk Ahras, Aïn Beïda et bien d'autres. Et pourquoi ?

Jérusalem, capitale d'Israël avait été à la fois le centre spirituel, l'appareil social et le cerveau qui régissaient le Pays tout entier. Et donc, dès que dans un endroit on trouvait une activité religieuse intense, une atmosphère qui liait l'ensemble (ou la presque totalité) de la population juive et une cohésion sociale où les membres agissaient au sein du groupe, on pouvait affirmer qu'on était dans la petite Jérusalem.

Ce livre broché de 133 pages a été publié le 14 février 2013 chez l’éditeur : Les Presses du Midi (14 février 2013)

Résumé de l'ouvrage

Attention, si plusieurs passages prêtent à sourire, ce roman historique raconte un drame, celui de la situation de la communauté israélite entre l’été 1940 et l’automne 1942. Le gouvernement de Vichy retire le 7 octobre 1940 la nationalité française accordée aux juifs par le décret Crémieux (pris en 1870), et toutes les lois antisémites s’appliquent durement en Algérie.

Nous suivons la vie, entre septembre 1939 et novembre 1942, de trois jeunes juifs âgés de dix ans au début du récit.

Constantine, les gorges du Rhummel et le pont suspenduLes arbres se dandinent à Constantine. Fièrement ils présentent leurs bourgeons. Certains, impatients, éclatent en fleurs. Le lendemain c’est la cohue. Des pétales, s’exhale une petite odeur sucrée, qui se plait à inonder.

C’est elle qui charme, le petit vent, déambulant de ponts en en rues, et de terrasses en balcons. D’ailleurs, l’air doucereux enrobant la ville rocher, ce matin là, saoule de trop d’aromes.

Ce roman broché est paru aux Presses Du Midi le 16/10/2013

Extrait de l’ouvrage 

ALGER 1922 : Après une dure journée de travail, Jonas Atlan rangea ses outils de petite menuiserie, jeta un dernier coup d’œil pour voir si tout était en ordre, puis ferma son atelier où il entreposait les matelas à garnir de laine.

Jonas était le matelassier-ébéniste de la casbah d’Alger, cumulant ses deux métiers avec un égal bonheur.

Compte-rendu par Norbert Bel Ange

Cet ouvrage est paru aux éditions l’Harmattan en 2017.

 

Rares sont les livres mettant en scène l’histoire, les faits et gestes d’une famille juive d’Algérie.

Ce type de matériau manque cruellement dans les recherches historiques sur les juifs d’Algérie. Dans les miennes en particulier.

Que l’auteur ne le prenne pas en mauvaise part, je ne me suis intéressé qu’au récit de sa famille à Oran. Le modeste chercheur que je suis ne s’est pas risqué à emprunter les chemins de la philosophie.

Seul le récit historique me tient.

Ce livre, broché est paru le 7 mars 2018 aux éditions Stock.

Résumé

"Comment a-t-on pu atteindre un tel niveau de déliquescence, cinquante ans après, du soleil de 68 au crépuscule du PS ?" se demande Benjamin Stora.

De cette question est né ce livre, écrit en témoin et historien. Stora appartient en effet à ce courant de l'après-68 qui, après s'être engagé dans l'extrême gauche trotskiste, est entré au Parti socialiste.

Cet ouvrage broché de 170 pages est paru chez l’éditeur Les Presses du Midi le 10 décembre 2009.

Leur entretien avec le rabbin avait dissipé tous les malentendus et l’amour des deux enfants réjouissait tant l’homme de Dieu qu’il avait fixé une date pour la conversion. 

Les  Solivérès accueillirent à leur table  Richard avec beaucoup de chaleur, comme un membre de la famille qu’il était devenu et Carmen avait arrondi les angles chaque fois que ce fut nécessaire avec une diplomatie de bon aloi. 

Cet ouvrage broché de 1555 pages (en trois tomes) est paru le 15 février 2018 chez l’éditeur : Peeters Publishers.

Histoire du judaïsme algérien

Le projet de rédiger l'inventaire des documents consistoriaux concernant l'histoire du judaïsme algérien est né en 1979 sous l'impulsion de Gérard Nahon et soutenu par l'Institut Ben Zvi de l'Universite Hébraique de Jérusalem.

Richard Ayoun a accompli la tâche colossale de rechercher, d'étudier ces archives en France, en Israël, aux Etats-Unis et en Algérie, de les dépouiller, les analyser et les répertorier avec rigueur, patience et détermination.

Cet ouvrage broché de 288 pages est paru le 04 avril 2018. 

Présentation par  Bernard-Henri Lévy

Dimanche 22/04/2018 à 18H, à l’Espace Hoche 9 avenue Hoche, 75008 Paris :  Conférence-Lecture-Dédicace

Réservation : babethmichel@hotmail.fr ou Tél. : 07 83 68 36 25

Extrait du livre : L'Empire et les cinq rois

On croirait une fable d’Asie avec son empereur, ses loups et sa morale. Géopolitique ou géo philosophique, où le philosophe pousse son nouveau cri d’alarme en réaction à l’abandon du peuple kurde par ses alliés traditionnels.

Jean-Pierre Stora publie avec Alain Vircondelet, un livre de photograhies dédié à sa ville natale.

Cet ouvrage broché, de 176 pages est paru le 01/12/2015, aux Editions de l’Archipel.

C'est à un retour au pays natal que nous sommes conviés
A la recherche du temps perdu, nous sommes invités à une promenade riche en souvenirs, parmi les dédales d'Alger : de l'aéroport au boulevard Carnot, en passant par la rue Colonna d’Ornano, la plage de Saint-Eugène ou le quartier de Bab-el-Oued, les détours sont nombreux et riches en rencontres.

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN