logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le coiffeur de Bab El Oued de Hubert Zakine

Cet ouvrage broché de 116 pages, est paru le  3 février 2017 chez l’éditeur aux Presses du Midi.

Présentation du roman : Le coiffeur de Bab El Oued

Comme tous les samedis matins, dès neuf heures, la Grande Brasserie, elle fait peau neuve. Y sont tous là, les buveurs de kaouah dans le traditionnel verre à la turque, les commerçants du coin qui tapent un bain de jouvence auprès de l’amitié d’enfance, les joueurs de flippers qui secouent le billard comme un prunier et font Tilt à chaque partie, tout un monde bon enfant, habitué du lieu avant d’entreprendre leur journée.

 

 

Je parade au milieu des profiteurs en répétant comme un samote que je vais devenir le roi des coiffeurs de Bab El Oued.

– Le roi des cornichons, ouais ! Reprennent en chœur mes amis qui me souhaitent bonne chance à leur manière.

Car, ici, la dérision et le persiflage y sont monnaie courante et celui qui s’en offusque, mieux, y va se jeter au Kassour. Au contraire, y peut se vexer s’il est pas l’objet de cette marque d’intérêt de la part des copains.

Moi, je me prépare à une ruée vers l’or en ouvrant mon salon. Une sacrée journée à rendre fartasses tous les profiteurs. Pour la circonstance, j’aurai le renfort de l’ancien propriétaire du salon qui a gagné, dans sa jeunesse, plusieurs concours de coiffure en plus des courses cyclistes.

Malgré les traditionnels rouspéteurs, le calme, y revient surtout quand l’ancien propriétaire y s’en mêle : le premier qui resquille, je lui tape une coupe à la bol de loubia!

– Les cheveux blancs et la réputation de sportif méritent le respect ! Commente Maurice le boucher cachir attenant le salon.

Hubert Zakine

L’auteur est né à Alger le 25 mai 1944. il se définit : "Je suis un français d'Algérie, je suis un juif d'Algérie, je suis un pied noir d'Algérie."

Pour en savoir plus

http://hubertzakine.blogspot.fr/

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN