logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous partiperez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

HAFTARA TEROUMA

Rois I 5:26 - 6:13

 

La lecture prophétique de cette semaine se trouve dans le Livre des Rois. Nous y trouvons des précisions concernant le Temple. 

 

David fut un roi belliqueux ce qui lui valut de ne pas être apte à construire un Temple pour D bien qu’il ait désiré plus que tout d’élever une Maison pour que D. y réside au milieu du peuple.

C’est la raison pour laquelle le roi qui fut magnifié par tous pour sa beauté et son intelligence, Salomon dont le nom est fondé sur la notion de paix, est celui qui entreprit de construire un Temple superbe alors qu’à Shilo en Samarie fonctionnait déjà un temple dans lequel officiait le vieux prêtre Eli, celui même qui forma Samuel.

La tradition nous fait remarquer que depuis que le Sanctuaire existait dans le désert, il n’y avait point d’autre Temple mais, le peuple désirait se rendre dans le Temple pour qu’aient lieu les cérémonies, et que les sacrifices se déroulent dans un cadre approprié, quant au Roi David, il souhaitait chanter de toute son âme des louanges dans le Temple ; mais, pour les raisons citées supra, c’est donc à son fils, héritier du trône, que cet honneur échoit.

Les Sages du Talmud font remarquer qu’entre la période où le peuple errait dans le désert et la période où il prit possession du pays et que chacun posséda son propre lopin de terre, jusqu’à la période où le Temple fut érigé par le plus sage des souverains d’Israël, près de cinq siècles se sont écoulés sans qu’il n’existe une "maison de prières".

Est-il donc nécessaire d’avoir un Temple pour prier ? La réponse est négative car l’Omniprésence de D permet à tout un chacun de prier et d’adresser ses suppliques à n’importe quel endroit fut-ce au fond de la geôle (que D nous en préserve) ou au beau milieu d’une forêt, dans une embarcation perdue sur un océan…. D est là et entend chaque bouche qui Le prie quel que soit l’objet de la demande. Néanmoins, le rite des sacrifices ne peut avoir lieu en l’absence d’un Temple, et c’est justement la raison pour laquelle il faut un Temple : pour que "l’ascenseur" représenté par les teroumoth puisse monter et descendre constamment et répandre sur ce peuple à la nuque roide les bénédictions divines.

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN