logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous partiperez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

PARACHA TETSAVE : 13 Adar 5777 – 11 mars 2017

PREMIER ROULEAU : Tétsavé: Exode 27:20 - 30:10
DEUXIÈME ROULEAU : Parachat Zachor: Deutéronome 25:17-19

ISRAEL EST UNE "HUILE"
Caroline Elishéva REBOUH

La semaine précédente, dans la parasha Terouma le thème de l’offrande de bon cœur a été abordé. Quelle est la différence avec Tetsavé ? Dans la sidra précédente, D demande que chacun selon son cœur fasse une offrande et cette semaine Il dit à Moïse d’enjoindre le peuple et à ordonner à celui-ci d’offrir de l’huile d’olives pure, vierge, première pression à froid. L’esprit pourrait très bien ne pas saisir la nuance que nous allons tenter de cerner.

Les Sages mettent en relief le fait que dans Terouma et bien qu’il s’agisse de don de marchandises d’un prix très élevé,  il s’agit d’un don occasionnel et dans ce cas, il est tout-à-fait possible de laisser ceci au gré et au bon cœur de chacun. Alors que, dans Tetsavé, il est question du don d’huile d’olives pour l’éclairage de la Menora pour chaque jour ce qui revient à dire que ce sont de grosses quantités d’huile qui seront utilisées et, par conséquent, il s’agit de dons journaliers  à un rythme qui revient fréquemment et en ce cas il convient d’en faire une consigne, un commandement pour que l’apport soit régulier et vérifiable et non pas laissé au gré de chacun.

L’on pourrait également se  poser la question de savoir pourquoi cette ordonnance s’attache à de l’huile et non pas à des aromates par exemple ? C’est que cette huile consacrée à l’éclairage de la menora, produit une lumière qui est faible  en elle-même mais qui, de par le fait qu’elle est produite dans le Temple est gigantesque et suffit à elle seule à illuminer le monde un peu  à l’image du peuple juif.

Le peuple juif est composé d’une infinité de personnes qui forment une seule entité ainsi lorsque D parle du peuple IL dit : ISRAEL : un tout,  tout comme l’huile dont les multiples gouttes forment un tout et ne peuvent être distinguées les unes des autres. De même que l’huile sert à l’éclairage, ou à l’alimentation ou encore à des fins thérapeutiques, et à oindre le roi,  le peuple possède plusieurs finalités. De plus, la particularité de l’olivier est de ne supporter aucune greffe. L’olivier est, à l’image du peuple juif, un arbre qui ne peut être génétiquement modifié de même : le non-juif qui désirerait devenir juif devra passer par la brith mila (pour l’homme) et la tevila et l’engagement d’adhérer à la Torah (pour tous les candidats) et ce n’est seulement qu’après ce processus que la personne pourra effectivement  faire partie intégrante du peuple juif.

Les rabbins de la guemara permettent d’utiliser toutes sortes d’huiles pour l’allumage en ce cas, pourquoi pour le Temple y a-t-il l’obligation  de n’utiliser que de l’huile d’olives pure et vierge ? Il s’agit aussi d’un symbole : que l’huile n’ait pas été de basse qualité, qu’elle n’ait pas été mélangée, mais aussi parce que l’olive ne livre son huile qu’après avoir été pressurée, écrasée et c’est ainsi que le peuple juif revient à Son D que lorsqu’il est brimé, et écrasé.  Il est écrit : שמן זך כתית  de l’huile pure de première pression. En décomposant ce mot en deux syllabes dont la première est kat  et la seconde it on trouvera que la valeur de la seconde syllabe est de 410 et la première de 420, c’est-à-dire que nous obtenons un total de 830 qui est exactement le nombre d’années où il y eut un temple à Jérusalem : 410 ans pour le 1er Temple et 420 pour le second le  troisième sera le définitif et assurera au peuple une ère de sérénité.

A propos de ce caractère de permanence que nous venons d’évoquer pour le troisième temple, dans cette sidra, la Torah, comme dans de nombreux autres passages indique : Je t’ordonne AUJOURD’HUI  (היום) c’est pour nous enseigner qu’à chaque jour suffit sa peine et que nous devons nous préoccuper  jour après jour de nous soucier de nos devoirs quotidiens et que, de cette façon, nous parviendrons mieux à nous  acquitter de nos obligations et de lutter contre notre mauvais penchant qui sème des embûches constamment tout au long de notre parcours.

Nous trouverons dans l’Ecclésiaste (Qohelet) chapitre VII, v.20 : כי האדם אין צדיק בארץ אשר יעשה טוב ולא יחטא  Car il n’existe pas d’homme  juste sur terre pour faire le bien sans fauter. Or, quel est le facteur qui nous fait fauter le plus souvent sinon le yetser harâ ?  Et, que nous faut-il pour lutter contre ce penchant ? De la force  koah en hébreu et 28 en guematria c’est-à-dire la même valeur que le mot yehta יחטא.

En utilisant notre force morale et mentale nous parviendrons à nous tenir à l’écart de la faute et à mener la dragée haute au mauvais penchant, lequel ne tend pas que des pièges à l’homme pour le faire choir mais il peut aussi choisir ses armes et le faire sombrer encore plus vite en le harassant par un sentiment d’impuissance ou d’échec et ainsi l’obliger à reculer plutôt que d’avancer.

Caroline Elishéva REBOUH

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN