logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Décembre 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

HAFTARA : KI TISSA/SHABBAT PARA

Shabbat Para est le troisième des quatre shabbatot particuliers avant Pessah.

Caroline Elishéva REBOUH

LA VACHE ROUSSE

- Il y a eu shabbat shekalim,
- Shabbat zakhor avant Pourim,
- Ce shabbat – celui de la vache rousse et
- Le shabbat hahodesh introduisant le mois de Nissan ou mois de la liberté retrouvée, de la fête de Pessah.

Dans le livre d’Ezéchiel se trouve cette haftara spéciale. En effet, la Torah interdit de consommer du sang car il est le véhicule de la vie, et il est aussi interdit de verser du sang, interdit absolument de verser inutilement intentionnellement ou pas du sang sans le recouvrir. Le sang rend impur et pour se purifier il faudra utiliser des cendres d’une vache rousse qui sera consumée entièrement et dont les cendres diluées dans de l’eau rendront purs à nouveau tous ceux qui ont été impurs.

Pour Pessah, tous ceux qui se trouvaient en état d’impureté devraient rattraper l’observance de la fête le mois suivant ou Pessah shéni.

Or, lors des sacrifices, le sang des bêtes abattues était aspergé sur l’autel ! Pourquoi ? Ce sang provenant des sacrifices a une autre finalité : celle d’expier pour les êtres vivants. Il est recommandé de ne pas souiller la terre car D, de même qu’ILO possède une résidence dans les cieux, IL a désiré avoir une résidence ici-bas pour être au sein de Son peuple et ne pas paraître loin des hommes. La conséquence inévitable de la souillure de la terre par le sang versé est l’exil du peuple qui, à la fin des temps, sera rassemblé des 4 coins de la Terre pour vivre selon la Torah et ramener l’Eternel sur cette terre qu’IL a promise à Abraham. Ainsi, selon l’enseignement du Maharal, la finalité de la souillure de la terre est l’exil dont la finalité duquel est la connaissance des autres environnements possibles et des autres souillures possibles de manière à lutter contre elle et parvenir à un niveau supérieur qui est celui de la sainteté et de la sanctification et de faire revenir la présence divine parmi Ses enfants.

 

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN