logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Décembre 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

PARACHA CHEMINI : 26 Nissan 5777 / 22 avril 2017

Lecture de la Torah : Chémini, Lévitique 9:1 - 11:47

A L’AUBE DU HUITIEME JOUR - Caroline Elishéva REBOUH

Moïse, depuis la fin du mois d’Adar, a exercé le travail sacerdotal dans ses moindres détails de manière à montrer à Aharon et à ses fils comment procéder à partir du 1er Nissan, date à laquelle serait inauguré le Mikdash.

Le Midrash nous enseigne les raisons pour lesquelles D a choisi le 1er Nissan comme date d’inauguration : Le premier jour de la Création du Monde était un premier jour de la première semaine : 

Pour les Princes d’Israël, Pour les Cohanim, Pour le Service du Culte, Pour faire descendre le feu divin du Ciel, Pour consommer les sacrifices, Pour Résider en Israël, Pour bénir le Peuple d’Israël, Pour l’interdiction de procéder à des sacrifices en dehors du Temple[1], et Parce que Nissan est aussi le premier mois du calendrier.

Les Sages se sont confondus en commentaires pour tenter de trouver une raison à la mort des fils d’Aharon alors qu’à quatre reprises[2] dans la Torah il est question de cette mort et que la raison y est rappelée sans aucune équivoque : le feu pour l’encens devait descendre du ciel et eux, sans doute à cause du fait qu’ils avaient bu alors que cela est interdit (pendant le service), et que, l’esprit confus, ils amenèrent un feu de l’extérieur : "feu étranger".

Le midrash nous enseigne encore pourquoi HaShem décida que l’inauguration du Temple aurait lieu un 1er Nissan : 7 fautes ont éloigné la Shekhina ou Présence divine de ce monde-ci  :

1- La faute originelle d’Adam désobéissant aux instructions divines provoqua le retrait de la Shekhina qui S’éloigna de ce monde en gravissant le premier ciel

2- Puis, ce fut le crime de Caïn et la Shekhina du 1er ciel S’éloigna vers le deuxième

3- Après la faute d’Enosh, la Shekhina du 2ème alla au 3ème

4- Après le déluge, Elle Se réfugia au 4ème

5- Après la génération de la Tour de Babel, du 4ème, Elle Se réfugia au 5ème ciel

6- Après les horreurs perpétrées à Sodome, la Présence Divine recula d’un degré encore du 5ème au 6ème ciel

7- C’est au 7ème ciel qu’Elle Se retira définitivement après les fautes   des Egyptiens au temps d’Abraham.

Mais, la vie et la conduite de 7 tsadikim permirent à la Shekhina de redescendre du 7ème ciel ainsi :

1 –  Grâce aux mérites d’Abraham, la Shekhina redescendit du 7ème ciel au 6ème

2 – Itshak du 6ème au 5ème

3- Jacob du 5ème au 4ème

4- Lévy du 4ème au 3ème

5- Kehat[3] du 3ème au 2ème

6- Amram[4]  du 2ème au 1er

7- Moïse du 1er Ciel  à ce monde-ci.

Et, lorsque les fils d’Aharon sont arrivés pour y prendre leur service alors qu’ils étaient pris de boisson, D a fait descendre un feu qui a dévoré l’âme de chacun.[5]

Dans cette sidra, il est aussi question des bêtes qu’il nous est permis de consommer et de celles qu’il nous est interdit de manger. Nous devons accepter les commandements tels qu’ils nous sont édictés et pourtant,  des chercheurs ont constaté que chez les animaux ruminants et avec le sabot fendu telles que nous pouvons les consommer, il existe une artère qui irrigue le cerveau  et dont le parcours se trouve exactement à l’endroit où le couteau du shohet (sacrificateur) doit pénétrer et de cette façon, l’entaille faite, le cerveau n’étant plus irrigué instantanément, la connaissance de la douleur n’est pas éveillée ! Ainsi la bête ne souffre-t-elle pas même un millième de seconde !!!!

Le verset 43 du chapitre XI nous renseigne : ונטמתם בהם  vous deviendrez impurs à cause de ces bêtes (qui sont impures pour vous).

Or le mot impur s’inscrit avec un alef : tet-mem-alef ; pourtant, dans le verset, la lettre alef ne figure pas. Quelques explications parmi tant d’autres :  1) la lettre alef n’apparaît pas car elle symbolise D, la foi, l’union…. Et donc, en présence d’impureté, cette lettre ne peut rester présente ;  en l’absence de la lettre alef, il serait possible de lire un avertissement qui serait en l’occurrence : si vous consommez de ces bêtes impures vous perdrez votre esprit de la racine tet-mem-tet-mem  (donc timtoum = sottise) et encore : tamé = impur = tet-mem-alef peut se lire dans un autre ordre : alef-tet-mem = sceller, boucher, clore ou bien autrement dit : si vous consommez de ces bêtes impures, ce caractère impur pourra atteindre votre esprit ou votre cœur et ainsi, votre cœur deviendra de pierre et votre esprit sera obtus à tout ce qui touche aux acceptions saintes de la Torah et à tout ce qui atteint aux sphères supérieures de la religion.



[1] « Issour habamot »  interdiction en dehors du Temple et en dehors d’Eretz Israël

[2] Pour que personne ne puisse dire que cette double mort n’a affligé personne : en effet, à chaque fois que D fait mourir quelqu’un IL en conçoit du chagrin car quelle que soit la personne, elle est une créature à Lui !!!

[3] Kehat l’un des trois fils de Lévy lui-même troisième fils de Jacob

[4] Amram, petit-fils de Lévy. Il épousa Yokhéved, sa cousine et il eut avec elle Aharon, Myriam et Moïse.

[5] En effet, le feu divin s’est séparé en quatre flammes qui ont pénétré dans les narines de Nadav et Avihou et c’est ainsi que ni leurs vêtements ni leurs corps n’ont été brûlés

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN