logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

HAFTARA EMOR

Lecture : Ezekiel 44:15-31 par Caroline Elishéva REBOUH

LE MESSIE NOUS ATTEND

Le prophète Ezéchiel au chapitre 44 de ses prophéties fait référence à sa vision du Temple : au 3ème Temple : Celui qui descendra des cieux tout prêt , marquant ainsi l’avènement de l’ère messianique et le début du septième millénaire.

Ezéchiel évoque pour nous tous les travaux que le cohen gadol aura à faire dans ce Temple tout comme la parasha de la semaine le rappelle.  Sont évoqués les chemins permettant à l’homme de se tenir dans le domaine de la sainteté et de la pureté et comment s’éloigner de l’impureté.

Ezéchiel vit en terre d’exil, en Babylonie. Là-bas plus de Temple mais l’espoir vit et se renforce : retrouver la Patrie et  revenir aux rites  et prier pour que le 3ème Temple descende du Ciel tout prêt et que tout redevienne comme avant avec des Prêtres maîtres de cérémonies pour un culte rendu avec des sacrifices et des offrandes. La seule chose est que personne n’est là pour guider  le peuple ni pour enseigner.

Plus tard, Ezra et Néhémia instaureront des prières en lieu et place des offrandes et des sacrifices. Ces prières tisseront un lien solide entre le peuple juif désespéré en terre étrangère et le Créateur, Lui qui a promulgué la Torah ou l’enseignement des Lois, des règlements qu’IL désire voir observer par Son peuple. Par CE Peuple que l’Eternel veut tellement voir s’inscrire dans une dynamique de vie et ne pas rester statique, immobile, atteint d’immobilité. Ne pas être passifs mais actifs. 

Cette  dynamique propulsera chacun des fidèles dans une volonté d’apprendre, d’appliquer, d’observer. Aller au-devant et ne pas attendre. Montrer au Roi des Rois que la volonté du Peuple est de provoquer le Messie et le 3ème Temple et ne pas attendre qu’il descende du ciel.

Et pour cela, se précipiter, observer le shabbat et les fêtes pour profiter par nous-mêmes de la "proximité"  du Saint Béni soit-IL, d’entrer ou de créer une plus forte proximité et baigner dans la sainteté, dans la pureté, pour lui donner une impulsion, et faire en sorte que l’impureté recule.

L’homme doit utiliser son énergie pour faire en sorte que les choses changent, avancent, progressent et en ceci l’homme dispose de trois « outils » ses mains, son cœur et son esprit. Le texte du kidoush du shabbat nous indique que pendant les six jours de la semaine nous devrons abattre toute la tâche que nous avons à faire grâce à quoi l’homme pourra vivre toute la semaine et s’arrêter le shabbat pour profiter des bienfaits de D.

Les mains servent à l’action, à travailler, le cœur à gérer et régler les émotions et grâce à l’esprit, gérer les réflexions, tisser un lien avec D et plus simplement choisir une façon de se rapprocher de D.

Caroline Elishéva REBOUH

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN