logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Janvier 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Témoignage de Pierre Aïach

Sentiments et émois d’un adolescent algérois

Je suis au balcon, la rue à deux pas au dessous de moi, une balustrade un peu branlante, toujours plus ou moins vive la peur qu’elle se décroche et de tomber avec elle en bas.

Je me dis ce n’est pas très haut, peut-être peut-on s’en tirer sans trop de mal. En face, les escaliers qui mènent vers le haut de la ville, là où "ils habitent" et d’où ils descendent bruyants, dépenaillés, en multitude grondante. Là aussi, une peur indicible m’étreint.

Je sens confusément que le danger me guette. L’usine de cigarettes Job s’est enveloppée d’un grillage protecteur. Elle a flambé plusieurs fois.

Lire la suite...

MORIAL sur l'antenne RCJ

Conférence sur Alger (voir sur notre calendrier le 25 janvier)

RCJ (fréquence 94.8) : William Zerbib reçoit

                                                 Hubert Habib et Charles Baccouche 

 

 

Conférence présentée par Morial le 25/01/2018

Alger, vue générale- Photo de Jean-Pierre STORA

Le jeudi 25 janvier 2018 à 19h30,  sera évoquée la communauté juive d’Alger par Sam  Attia, dans le cadre du cycle de Conférences : Sur les traces de notre Histoire… Juifs en Algérie, raconte-moi les villes de "notre" enfance.

Le lieu choisi est la Synagogue Berith Chalom, 18 rue Saint-Lazare, Paris. Ce cadre est tout à fait approprié à cet événement  qui sera suivi d'un buffet.

Ce sera l’occasion de revoir des lieux d’Algérie, photographiés par Jean-Pierre Stora.

Tarifs : 10 € / Gratuit pour les adhérents
Renseignements : morechet@morial.fr

Didier Nebot et Jean-Pierre Stora dédicaceront leurs derniers ouvrages.

 

Le décret de l'Alhambra et le chemin de l’exil (1492)

Rappel historique
"Par le présent décret, nous ordonnons à tous les juifs ou juives, quel que soit leur âge qui vivent, demeurent dans nos royaumes [...]d’en sortir au plus tard jusqu'à la fin du mois de juillet de cette année.  Il ne leur sera pas permis de revenir dans nos Etats [...],  ils encourront la peine de mort et la confiscation de tous leurs biens".

Ce décret de 1492 était signé de Ferdinand et Isabelle, le roi et la reine d’Espagne.

Lire la suite...

Les Bûchers d'Isabelle la Catholique de Didier Nebot

Ce roman historique broché de 570 pages est paru le 18 janvier 2018 aux éditions Erick Bonnier

Présentation 

À travers l'histoire d'une pierre sacrée provenant du Temple de Jérusalem que se transmet de génération en génération la famille Tobias, ce livre relate les épreuves et les souffrances de cette famille juive en Espagne au siècle d’Isabelle la Catholique, jusqu'à son expulsion en 1492 vers le Maghreb.

Extrait du livre

Tolède… An de grâce 1405

"Partez, disparaissez Juifs maudits!" cria Vincent Ferrer ...

Lire la suite...

La chute de Grenade (2 janvier 1492)

Rappel historique

Par leur mariage en 1469, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon ont formé l’union personnelle du nord de l’Espagne contre Grenade, dernier royaume musulman de la péninsule Ibérique. Ils sont bien décidés à en chasser définitivement les musulmans.

Ils savaient que la prise de Grenade était la condition pour que le sud de l’Espagne entre définitivement sous leur coupe.

Après avoir conquis Malaga, Ferdinand lève une armée forte de dix mille cavaliers et quarante mille fantassins pour entreprendre le siège de la capitale de l’Andalousie. 

Lire la suite...

La réponse d’Abravanel à Ferdinand II d'Aragon et la Reine Isabelle

Rappel historique

Don Isaac Abravanel (1437-1508) était un grand érudit, auteur de nombreux ouvrages juifs , conseiller des rois, financier et philanthrope.

Trésorier du roi du Portugal et accusé de complot, il se réfugia en Castille où il fut nommé collecteur d’impôts et administrateur de l’armée par le roi Ferdinand. Il participa au financement du voyage de Christophe Colomb.

Abravanel entreprit, avec son ami Don Abraham Seneor, d’approvisionner l’armée espagnole qui se ruinait dans une guerre épuisante contre le royaume sarrasin de Grenade. 

Lire la suite...

L'Inquisition espagnole (1478)

Le grand inquisiteur Tomas de Torquemada demande à Isabelle et Ferdinand d'expulser les Juifs d'Espagne

1478 - 2018 il y a 540 ans, alors que l’Inquisition médiévale vit ses dernières heures, Ferdinand V et Isabelle la Catholique fondent l’Inquisition espagnole, qui dura plus de trois siècles.

La particularité de cette institution est d'être sous le contrôle de l’Etat et non celle du Saint-Siège, même si celui-ci a donné son accord. Le contexte de la Reconquista donne des objectifs bien précis, orientés contre les minorités religieuses que sont les juifs et les musulmans.

Lire la suite...

La Synagogue Santa María la Blanca de Tolède

synagogue Ibn Shushan, l’ancienne synagogue de Tolède, Santa María la BlancaSynagogue Ibn Shushan, l’ancienne synagogue de Tolède, Santa María la Blanca

Connue à l'origine sous le nom de synagogue Ibn Shushan, l’ancienne synagogue de Tolède, Santa María la Blanca est l'un des plus beaux monuments du quartier juif de Tolède.

L’édifice a été construit en 1180 comme l'atteste une date en hébreu sur l'une des poutres. Ses vingt-cinq arcs en fer à cheval et ses trente-deux colonnes donnent l’impression d’un espace imposant.

Lire la suite...

Le cachir d’Alger ou la mémoire au bord des lèvres par Albert Bensoussan

Synagogue d'Oran

À force de me pencher sur ce lointain rivage d’Algérie, que nous avons peuplé deux millénaires durant, et dont nous fûmes bannis par la force, la terrible force des choses, je me demande s’il reste encore quelque bribe de ce judaïsme algérien.

Alors je vais et je viens, je cherche dans les archives, j’interroge mes papiers, je fouille ma mémoire et voilà et voilà…

Lire la suite...

Yennayer : la fête berbère connectée à la Bible par Nabil Ziani

Yennayer est la fête qui commémore l’accession d’un berbère sur le trône d’Egypte, devenant ainsi Pharaon.

C’est de là qu’est parti le calendrier agricole dans toute l’Afrique du Nord.

Entre les 12 et 14 Janvier, l’ensemble des berbères commémorent cet événement durant lequel un berbère est monté sur le plus illustre des trônes de l’époque. Cela s’est passé en l’an -930 et le nom de ce Pharaon est mentionné à la fois dans les livres des Rois et des Chroniques dans le Tanakh.

Lire la suite...

Hommage aux victimes de l’attentat de l'HyperCacher, le 9 janvier 2018

Le Crif appelle à un rassemblement mardi 9 janvier 2018, à 19h30 devant l'Hyper Cacher - 23, avenue de la Porte de Vincennes, à Paris.

Cela, en souvenir du 9 janvier 2015, à 13h, où un terroriste islamiste est entré dans la boutique, a pris en otage les clients et tué 4 personnes: Yohav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada.

Pour en savoir plus
http://www.crif.org/fr/actualites/crif-hypercacher-le-crif-appelle-au-rassemblement-le-9-janvier-2018

 

Camus et nous, par Albert BENSOUSSAN

Il fut ma première lecture sérieuse, quand j’allais aborder la classe de philo. Albert Camus était déjà auréolé à nos yeux d’une grande gloire, et d’abord une gloire locale, car il avait publié chez nous, aux éditions Charlot, à Alger, son premier texte : Noces, en 1939.

Et puis il avait encouragé un jeune professeur juif d’Oran, André Belamich, qui fut son condisciple à la "Khâgne africaine" (comme on disait) du lycée Bugeaud à Alger, à traduire et publier dans la collection qu’il dirigeait chez cet éditeur, le Romancero gitano, de Lorca, dont Belamich allait devenir chez Gallimard, grâce à Camus, le traducteur exclusif et maître d’œuvre de la Pléiade.

Lire la suite...

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN