logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Didier Long "Mémoires juives de Corse"

Par Norbert  Bel Ange - 24 avril 2017 

C’est là un livre singulier par ses contenus comme par le parcours de son auteur, Didier Long.

Les Juifs et la Corse. L’histoire des Juifs et l’histoire de la Corse et des Corses. La proximité, la complicité de ces deux peuples au destin que Didier Long se plaît à rapprocher.

Les faits ne manquent pas, surtout à partir du XVe siècle avec l’expulsion des Juifs d’Espagne en 1492 par les rois catholiques.

Expulsion non seulement de l’Espagne mais de toutes les terres rattachées à cette couronne. Je songe en particulier au royaume de Naples, à la Sardaigne et la Sicile !

C’est tout au long des XV-XXe siècles que l’errance des Juifs en Méditerranée devient incontournable de l’économie-monde de cette mer ! Les villes-mondes, chères à Fernand Braudel, sont animées par les réseaux des familles juives. Jusqu’aux limites extrêmes de la Mer Noire, par exemple.

La mer Méditerranée est une mer sépharade ! Et ce à plus d’un titre.

Et au milieu, il y a la Corse et le peuple corse !

Lorsque les juifs ont été chassés des terres d’Isabelle la Catholique et de Ferdinand d’Aragon, lorsqu’ils ont dû quitter leurs terres de Sicile-où ils vivaient depuis des siècles, ils ont essaimé vers les terres voisines.

L’Italie continentale et la Corse.  Ils ont changé de noms

en chemin. Si les Grimaldi sont les seigneurs de la principauté de Monaco, d’autres Grimaldi sont juifs et ont trouvé refuge en Corse. Didier Long s’est fait généalogiste pour raconter le peuple de son île natale. Et c’est là un apport extraordinaire à l’histoire du peuple juif.

Plus tard, lorsque Paoli s’est mis en tête et dans le cœur d’offrir à son peuple une vraie République, les juifs de Livourne-dans un intérêt bien compris- lui ont apporté secours. Des fusils, des canons, de la poudre,  contre du corail. Les pêcheurs corses pêchaient le corail pour les orfèvres juifs de Livourne. Les juifs de Livourne, avec leurs connaissances et leurs relations ont fourni les armes pour que Paoli mène avec succès sa Révolution en Corse.

Quelle belle histoire !

Plus proche de nous, au cœur de la Grande Guerre, ma Méditerranée est le théâtre de toutes sortes de conflits locaux. Comment ne pas évoquer, ici, le terrible épisode des Dardanelles. Mais pendant que les hommes de Trumpeldor font le coup de feu à Gallipoli, des juifs sont chassés par la puissance turque depuis la terre de Palestine. Et trouvent refuge en Corse ! Recueillis, accueillis, ils y fondent une belle communauté. Qui le sait ?! Parmi eux des juifs du Maghreb qui avaient fait leur alyah.

Deux peuples, deux diasporas, deux destins dont il serait bon d’en écrire l’histoire à la suite de Didier Long.

L’histoire personnelle de Didier Long, sa rencontre avec le peuple juif, sa rencontre avec son peuple mérite bien ce récit. Parmi mes amis,  j’ai un cas semblable pour un jeune homme natif de Sicile. On peut penser que des « Didier Long », il y en a plus d’un sur les bords de la Méditerranée. Il ne s’agit pas d’ici d’un prosélytisme étriqué mais d’écrire une page de l’histoire du peuple juif. Comme l’a fait, pendant toute une vie, l’historien Nathan Vachtel, au sujet de ces « juifs » du Sertao brésilien.

Mon compte rendu, mes notes de lecture n’ont d’autre but que de vous inciter à lire le livre de Didier Long.

Merci à Didier Long qui- en approchant son histoire- nous donne à parcourir cette belle page de l’histoire du peuple juif sur cette Méditerranée qu’il a en partage avec tous les Autres peuples qui la bordent..   

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN