logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

L’amour fort comme la mort d’André Chouraqui

A Jérusalem, les combats durent du lundi matin 5 juin 1967 à onze heures vingt au mercredi  7 juin à vingt-deux heures.

Dans son récit autobiographique "L’amour fort comme la mort" page 355, André Chouraqui raconte :

"Autour de nous, c’est l’horreur des visions de guerre : je pénètre dans une Jérusalem jonchée de cadavres juifs et arabes. Le sol de la ville, ses pierres, une fois de plus, sont gorgés du  sang de ses combattants .

Devant les corps déchiquetés qui jonchent les accès de la ville vers l’Orient, je prie pour qu’ici, du moins, il n’y ait jamais plus de guerre.

Les canons se sont tus, un silence abyssal s’est emparé de nous.

Nous avons le sentiment de vivre un rêve incroyable : dans la lumière éblouissante du printemps, nous découvrons de nos yeux la partie orientale de Jérusalem, celle à laquelle, pendant deux décennies, nous rêvions sans jamais croire que ce rêve deviendrait un jour réalité.

L’impossible, une fois de plus, venait de se réaliser pour nous.

Le soleil dardait la colline du Temple et l’ai y était léger lorsque  nous y pénétrâmes pour la première fois. Dans la mosquée d’El-Aksa, là encore , je n’ai qu’une prière aux lèvres, Chalom, Salam , Paix !

Ce que les mots sont impuissants à traduire, Zubin Méhta, le chef d’orchestre, avec Daniel Barenboïm et Jacqueline du Pré l’expriment encore ce soir même, dans un concert inoubliable où ils jouent la Cinquième Symphonie et un concerto de Beethoven." 

Pour en savoir plus

Juif et Israélien, André Chouraqui est connu dans le monde entier pour ses ouvrages historiques et juridiques, ses essais, sa traduction de la Bible, qui est sacrée par Malraux comme "une grandiose aventure de l'esprit".

Il évoque dans ce livre admirable son enfance en Algérie, sa vie d'étudiant à Paris ; sa révolte contre les horreurs nazies, ses combats de résistant ainsi que son départ pour Jérusalem, son engagement dans l'aventure israélienne et sa lutte incessante pour la paix...

Bâtisseur de ponts entre les juifs, les musulmans et les chrétiens, apôtre de la réconciliation d'Israël et des Eglises, André Chouraqui, qui a rencontré tous les papes depuis Pie XII, nous délivre un formidable message d'amour et d'espoir.

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN