logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Ce livre broché de 407 pages est paru le 6 septembre 2017 chez l’éditeur JC Lattès.

Résumé de l'ouvrage

Né en 1958 d'un couple "mixte", mère catholique charentaise et père juif d'origine algéro-marocaine, Jean-Christophe Attias s'est longtemps demandé ce qu'il pouvait bien être lui-même. À l'âge de vingt ans, il tranche de manière radicale le débat intérieur qui l'agite depuis l'enfance et se convertit au judaïsme orthodoxe. Désormais, pense-t-il, les choses sont claires : il est et il est seulement ce qu il a décidé d'être.

Quarante ans plus tard, il revient sur cet itinéraire. Sur ce qui s'est passé jusqu'à ce choix et après. Car Jean-Christophe Attias est toujours juif.

Mais  "un juif de mauvaise foi" » qui, après avoir connu le réconfort d une pratique rigoriste, goûte les joies, non moins délectables, de la transgression. Il sait désormais que l'« identité » est toujours un piège, qu il est doux d y tomber, mais qu il faut savoir s en affranchir.

Ce livre, émouvant et drôle, est le récit d'un voyage. Libre, inachevé et sans destination connue. Traversant cent lieux divers, visités ou rêvés. Et jalonné d'autant de rencontres, réelles ou imaginaires, mais toujours décisives. Jean-Christophe Attias s est-il retrouvé en chemin ? Rien n est moins sûr. Il espère seulement que Dieu, qui n'existe pas, mais qu'il veut bien encore prier de temps en temps, continue à le reconnaître comme l'un des siens

Biographie de l'auteur

Jean-Christophe Attias a  longtemps été connu pour ses travaux savants et ses essais, En 2015, changement de registre avec une biographie imaginaire, Moïse fragile, qui lui vaut le Prix Goncourt de la biographie. Le présent ouvrage est son premier récit.

Directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études (Sorbonne), où il est titulaire de la chaire de pensée juive médiévale (VIe-XVIIe siècles), Jean-Christophe Attias est connu pour les travaux savants et les essais qu’il a consacrés au judaïsme, tels Penser le judaïsme (2010) ou Les Juifs et la Bible (2012).

En 2015, son "Moïse fragile" une biographie imaginaire,lui a valu le Prix Goncourt de la biographie. Il publie son premier récit, "Un juif de mauvaise foi", le 6 septembre 2017, aux Editions Jean-Claude Lattès.

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN