logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Par Jean-Pierre Stora

La Pointe Pescade -Photo  de Jean-Pierre Stora La Pointe Pescade -Photo de Jean-Pierre Stora C’était l’été, un été qui commençait dès le mois de mai pour atteindre, assez rapidement, son point culminant.

Les filles avaient adopté la robe en Vichy de Brigitte Bardot, et les garçons, dans une tenure standard, illustraient parfaitement la description que Camus faisait de Meursaut.

Les rires étaient là, les drames, aussi parfois, car l’Algérie vivait ses dernières années françaises.

Les CRS patrouillaient, les militaire combattaient, les gardes territoriales se succédaient. La nature méditerranéenne, toutefois dominait et la kémia était sur les comptoirs en fin de journée, pour accompagner, par ces temps chauds l’anisette.

Le soir, près du cinéma Marignan à Alger, Alexandre ajoutait une étoile à la cote de son café-restaurant (brochettes-merguez). Les films étaient présents dans les salles "réfrigérées" et le "Club" excellait, en comparaison, avec le climat propre aux pays des esquimaux. "Les Amants de Vérone" (Marine Carol, Serge Reggiani), "Le Carrosse d’Or" (Anna Magnani), "Le Pays d’où je viens" (Françoise Arnoul, Gilbert Bécaud), "Les dents longues" (Danièle Delorme, Daniel Gélin)…

Les rues, l’après-midi, étaient arrosées par les voitures municipales, et les gamins s’empressaient de se rafraîchir grâce aux jets d’eau, largement dispensés. Les artères étaient parcourues plus spécialement vers la soirée et les jardins offraient leurs bancs jusqu’à une heure avancée de la nuit.

Dario Moreno, à l’occasion d’un récital, passait quelques jours à Alger, parcourant la ville à bord d’une Buick décapotable jaune et violine. Dalida célébrait "Bambino" au théâtre de plein air du Champ de Manœuvre et Geneviève Baïlac présentait, sur l’esplanade du Forum, avec Jean-Pierre Aumont, "L’Arlésienne".

La pointe Pescade, la plage de mes "jeunes années" restait à la mode, mais cédait la vedette à la madrague. Doudou, mon copain de classe "gardait" le cabanon que se parents y possédaient (lorsque ceux-ci "allaient en cure à Aix les Bains"), et … pour ne pas être trop seul, invitait Hélène, Lydia, Claudine, Suzy, Michèle, Henri, Roland, Raoul , et les autres, à des surprises parties. Les favoris étaient les Platters, les Bad-Boys, et autres artistes interprètes de slows langoureux…

Et puis, à deux pas, il y avait la mer - la joie des grands et des petits- les concours de natation (à Franco-Plage, jusqu’à la "Tête de Chien"), les pâtés, les châteaux de sable : les flots "d’argent", la nuit et les chansons de Charles Trenet ou de Tino Rossi.

C’était l’été. C’était l’été en Algérie.
Jean-Pierre Stora

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN