Imprimer
Affichages : 784

Surnommé le "nageur d'Auschwitz", le Français Alfred Nakache, qui a sévi dans les bassins de l'Hexagone et d'Europe dans les années 30 et 40, va être célébré dans le temple mondial de la natation, en Floride.

Dans un communiqué publié ce lundi 14 janvierl’International SWIMMING HALL OF FAME (ISHOF), à Fort Lauderdale, en Floride, liste les différents champions ayant marqué l’histoire du sport qui seront honorés lors de la cérémonie annuelle de l’ISHOF, en mai prochain. Avec, dans la catégorie "Pionniers", Alfred "ARTEM" Nakache.

Alfred Nakache a beau être l’un des nageurs Français les plus importants de tous les temps, il n’en reste pourtant pas l’un des moins connus du public.

 Une injustice qui devrait bientôt être réparée, puisque le sportif qui a enflammé les bassins entre les années 1930 et le milieu des années 1940, va bientôt entrer au Panthéon mondial de la natation, comme nous l’apprend ce mardi le site actu.fr.

Né à Constantine (Algérie) en 1915, le nageur arrive dans l’Hexagone en 1933. Il s’inscrit dans un lycée de l’Ouest parisien, tandis qu’il commence à faire parler de lui dans les bassins, et devient champion de France du 100 mètres nage libre en 1935.

De confession juive, il sera rapidement l’objet de brimades, mais participe tout de même aux Jeux olympiques de Berlin, durant l’été 1936. Dans un relais 4 x 100 mètres très disputé, l’équipe de France termine quatrième, juste devant la formation allemande.

De retour en France, il se marie en 1937, et devient professeur d’éducation physique.

En 1940, il quitte avec sa famille la région parisienne, pour rejoindre Toulouse, en raison des lois antisémites qui viennent d’être promulguées. Déchu de sa nationalité, car juif né en Algérie, Nakache intègre les Dauphins, la section natation du TOEC. Il continue malgré tout à participer aux compétitions nationales, et s’adjuge cinq titres de champions de France en 1942.

Que son souvenir soit une source de Bénédictions.

En 1943, et alors qu’il a intégré la Résistance, le champion est arrêté, et envoyé dans le camp d’extermination d’Auschwitz, avec sa femme et sa fille. Il parviendra à survivre, contrairement à ses proches, qui y mourront. Quelques mois plus tard, il est transféré à Buchenwald, d’où il sera libéré par les Alliés en avril 1944. Si des rumeurs sur sa mort se sont répandues dans la presse, celui qui sera désormais surnommé le "nageur d’Auschwitz" revient à Toulouse, et continue sa carrière.

À son physique exceptionnel, il faut désormais rajouter un moral d’acier : il trouve la force, dès 1946, de redevenir champion de France du 100 mètres. Il participera même aux Jeux olympiques de Londres, en 1948. Le nageur mourra en août 1983, à 67 ans, alors qu’il effectuait une séance de natation dans la baie de Cerbère (Pyrénées-Orientales).

 

1) Cliquer sur le lien, pour voir l'article "Hommage à Alfred NAKACHE"

http://www.morial.fr/index.php/temoignages-ecrits/1544-hommage-a-alfred-nakache

 

2) Cliquer sur les images pour voir les vidéos

 

 

 
 
 

 

3) Cliquer sur la flamme pour écouter le kaddich

 

                      זכור אל תשכח                             

 

Souviens-toi, n'oublie pas

 

         יהא זכרו מקור לברכות

 

Que son souvenir soit une source de Bénédictions.

 

Avec l’Aimable autorisation de toute la Famille du Grand Champion Alfred Nakache.

Source de Jacques Nakache de l’AJOC.

Copyright © 2019 AJOC.