Imprimer
Affichages : 2278

Le journal "Le Petit Marocain" du jeudi 12 janvier 1961© Dafina  D.R.La seule photo du bateau Egoz © Dafina D.R.Le mardi 10 janvier 1961, un vieux bateau qui avait servi pendant la 2ème guerre mondiale, appelé "Egoz" quitte la plage de Al-Hoceima au nord du Maroc, en direction du port de Gibraltar. A son bord, 44 Juifs marocains, immigrants clandestins pour Israël : des hommes, femmes, enfants et personnes âgées.

Au milieu du trajet, suite à un terrible naufrage sur une mer déchaînée, l'Egoz coule avec tous ses occupants

La traversée se transformer en drame car au large, les vagues se font à la fois plus hautes et rapprochées. En cette aube du 11 janvier 1961, vers deux heures du matin, une lame particulièrement forte brise d’un coup la coque usée du "Égoz" qui coule presque à pic en quelques minutes !

Seuls 22 corps sont rejetés par la mer et enterrés religieusement dans le vieux cimetière juif d'Al-Hoceima, les 22 autres sont engloutis à jamais.

Le journal " Le Petit Marocain" du jeudi 12 janvier 1961© Dafina D.R. Un débat au Congrès américain sur ce drame eut pour résultat des pressions exercées par le président Eisenhower sur Mohamed V afin qu’il autorise les Juifs marocains à émigrer vers Israël.

Le rapatriement des cercueils en Israël, le 14 décembre 1992 : obsèques nationales

Apres des années d'efforts diplomatiques, le roi Hassan II autorisa le rapatriement des ossements des naufragés enterrés au cimetière d'Al-Hoceima. Ils eurent droit à des obsèques nationales au Mont Herzl a Jérusalem.

Le président de l'État d'Israël, le Premier Ministre, les ministres du gouvernement, les grands Rabbins d'Israël, le Juge de la Cour Suprême, de hautes personnalités ainsi que les familles des naufragés du "Egoz" ont assistés à la cérémonie pour saluer les cercueils des naufragés.

Ainsi l'Etat d'Israël a rendu hommage et honneur à ses héros.

Pérennisation du souvenir des naufragés du bateau Egoz, ainsi que celui de l'histoire de l'Alyah des Juifs d'Afrique du Nord

Photo du monument "Egoz" à Dimona - D.R.- En 1967, six ans après la tragédie du bateau Egoz a été place en plein centre de Dimona dans le sud du Néguev en Israël, un monument représentant un bateau, entourés de 44 petites fontaines et un tableau en marbre sur lequel sont gravés les noms des noyés.

- Depuis le 15 novembre 2005, à Ashdod une rue de La Marina porte le nom "rue Egoz".

- Il y a également un monument, rappelant ce souvenir, en plein centre du quartier ou habitent des centaines de juifs marocains.

- Depuis 1980, en Israël, La date hébraïque de l'événement, 23 Tevet, a été désigné comme journée officielle pour commémorer les victimes du navire Egoz et l'immigration des Juifs d'Afrique du Nord.

Source de l’information :
Journal " Haaretz" du 03 janvier 2015 / 12 tevet 5775
Site
 : http://www.haaretz.com

Pour en savoir plus :
http://www.darnna.com/phorum/read.php?2,1669
http://dafina.net/forums/read.php?50,77880,page=1