logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

William Samuel SEBBAH

William Samuel SEBBAH
Né à Alger le 18 juin 1889,
Mort pour la France à Sailly-Saillisel le 19/11/1916 à l'âge de 27 ans
Emplacement de la sépulture : Monument aux Morts
Cimetière Saint-Eugène Alger
Grand Oncle de Brigitte MOLKHOU
(Frère de sa grand-mère paternelle)
 
Affecté dans le corps quatrième zouaves de marche, le deuxième grade William Samuel SEBBAH est mort à Sailly-Saillisel (bataille de la Somme) le 19 novembre 1916, tué par l’ennemi. Il avait 2 enfants.
Parmi les Juifs d'Alger, morts pour la France au cours de la première guerre mondiale, 358 ont leur nom sur la plaque commémorative du Monument aux Morts du cimetière Saint Eugène à Alger. Mais plusieurs autres ont été identifiés depuis, grâce aux informations mises à disposition par le Ministère de la Défense. Ils ont été ajoutés aux précédents sur une liste qui comporte aujourd'hui 374 noms. 45 d'entre eux sont inhumés dans le cimetière de Saint-Eugène, 35 autres à l'intérieur du Monument aux Morts parmi lesquels se trouve William Samuel SEBBAH, comme Sauveur REBBOUH.

Témoignages

   

                             DR

 

Pour écrire la petite comme la grande histoire, tous les témoignages sont précieux.

 

Aussi, nous avons créé cette partie de notre site pour y recueillir des entretiens : témoignages écrits, témoignages oraux, archives …

 

Le témoin a un "devoir de mémoire" et son récit de faits vécus devient une source habituelle et primordiale pour l’historien.

 

Un témoignage sur des événements passés n’est pas un document comme les autres, c’est une histoire où le passé reste vivant par l’intermédiaire de ses contemporains. C’est la narration par un « témoin oculaire » d’un fait connu du narrateur par expérience directe.

 

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, nous sommes passés à « l’ère du témoin ». En effet, un témoin oculaire atteste qu’un fait est vrai, et permet d’en informer les générations futures.

 

La différence entre l’écrit et l’oral n’était pas fondamentale pour le travail historique, qui devient une quête d’un passé définitivement mort et pourtant toujours vivant.

 

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN