logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Simon Darmon explique dans son ouvrage "Le livre de nos coutumes, selon Ribach, Rachbats, Rachbach, R. Yehouda Ayache", les règles concernant Hanouka (fête de l’Inauguration du Temple), qui tombe le 25 Kislev et dure huit jours.

Rappel historique
Antiochus Épiphane (l'illustre) ou appelé par les Juifs : Epimane (l'insensé) [175- 164], marcha sur Jérusalem et conquit toute la Judée.
Il imposa alors l'adoration des idoles grecques et alla jusqu'à installer des statues dans le Temple de Jérusalem.

Faute de rouleau de la Torah détruit par les troupes d'Antiochus on fit la lecture des passages des prophètes d'où l'origine des Haftarot, lus  jusqu'à aujourd'hui.

Le Grand Prêtre Mattathias et sa famille, les Hasmonéens, réunirent en cachette de très nombreux fidèles pour renouveler d'étude et la lecture de la Tora.

La Hanoukya : huit brûleurs et le Chamach (un godet en plus )

Mais les Hasmonéens se réunissaient aussi pour combattre les troupes d’Antiochus.  À la mort du Grand-Prêtre, les pouvoirs militaires passèrent à son fils Juda qu'on surnomma Maccabée.

Avec ses frères et une armée de 5000 hommes, il harcela les troupes d'Antiochus. Ce dernier fut tué dans une bataille et les armées étrangères firent retraite ; Jérusalem et son temple furent délivrés et purifiés des idoles.

On ralluma le candélabre à sept branches à l'aide d'une fiole sacrée qu'on trouva  encore scellée du sceau du Grand-Prêtre sans les caves du Temple. L’huile de cette fiole à peine suffisante pour entretenir le Candélabre pendant une journée,  par miracle permit aux lumières de brûler pendant 8 jours.

De là, la durée de la fête et le mot חֲנֻכָּה signifie  "inauguration", en purifiant le Temple et en y restaurant le culte du Dieu-Un, les Juifs inaugurèrent le Temple pour la deuxième fois.

Comment procéder ?

On allume toujours le Chamach en premier, c’est la source de lumière.

Le premier soir, on allume la première mèche de l’extrémité droite de la 'Hanoukia, le deuxième soir, on allume deux lumières, le troisième soir, on allume la troisième lumière. Et ainsi de suite, jusqu’au huitième jour où toute la Hanoukia est allumée.

 
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN