logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Lecture : Genèse 47,28 - fin du livre : La mort de Jacob et celle de Joseph
LE LANGAGE DES ANGES, par Caroline Elishéva REBOUH

paracha14janvier-3.jpgVoici que les derniers instants de Jacob sont arrivés et il est temps pour lui de bénir ses enfants ainsi que leur propre descendance. La Torah ainsi que la Tradition orale, nous enseignent de nombreux principes, eux-mêmes, gardiens de bien des secrets.
Dans cette sidra, nous retrouvons la source des versets que l'on récite après la lecture du shémâ avant de dormir ou après la prière récitée en entreprenant un voyage (chap. 48, verset 16), est la dernière du livre de Berechit, et c'est aussi la dernière qui met Jacob en scène, le troisième des Patriarches.

LECTURE : Deutéronome  29:9 - 31:30
ALLIANCE ou  CONTRAT ? Par Caroline Elishéva REBOUH

Dans nos porte-cartes se côtoient des cartes de crédit et des cartes de club. Chaque année, on nous demande de cotiser, d'adhérer, de s'identifier avec, de prendre part pour et, en contrepartie, les membres en retirent des avantages.
Souvent, on nous prévient : souscrire ou renouveler son adhésion jusqu'à telle date nous procurera l'avantage de bénéficier d'une
réduction.

Lecture de la Tora : Mikets, Genèse 41:1 - 44:17
RECONNAITRE LES MIRACLES par Caroline Elishéva Rebouh 

Mikets est, par excellence, la sidra lue pendant Hanoucca.
Le mot Hanoucca vient de la racine heth-noun-khaf qui signifie, selon la forme employée soit éducation/instruction soit inauguration. Pour cette fête, il s'agit bien en effet d'inauguration du Temple qui fut profané et inauguré à nouveau mais n'anticipons pas.
Dans cette péricope il est question de Joseph et des rêves qu'il interpréta.

Lecture de la TORA : Vayéchev, Genèse 37:1 - 40:23
DES EPREUVES TOUJOURS DES EPREUVES ! Par Caroline Elishéva REBOUH

Pour sacrifier à une expression israélienne populaire, Jacob n’a pas eu que du miel à lécher au cours de sa vie[1], ou, pour reprendre cette fois une expression française, sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille !

Dans les pirké avoth sont énumérées les dix épreuves auxquelles le patriarche Abraham a dû faire face depuis qu'il s'était mis en quête de la vérité et chercher le véritable Créateur de l'Univers et donc, qui est LE véritable D. Le titre de la parasha de cette semaine, "vayeshev", nous conte le midrash, en citant Rabbénou Ephraïm, fait directement allusion aux quatre grosses peines dont Yaâkov a été, ici, l'objet.

LECTURE DE LA TORAH : Deutéronome 26:1 - 29:8 

LE PEUPLE AUX SECRETS par Caroline Elishéva REBOUH

Dans cette sidra que nous lirons cette semaine, il est question de la particularité du peuple juif qui dans cet extrait hebdomadaire est désigné sous le nom de AM SEGOULA.
Ce dernier mot segoula est traduit selon l'emploi que l'on en fait soit comme la couleur violette soit comme un moyen ou un remède (segoula pour se marier par exemple), mais il désigne aussi notre peuple qui a ceci de particulier qu'HaShem, lorsqu'IL a proposé la Torah à "70" peuples idolâtres et, lorsque ces peuples ont voulu savoir ce qu'HaShem y avait écrit, tous ont refusé. Seul Israël a accepté la Torah de D

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN