Imprimer
Affichages : 743

SAMSON LE CHAMPION par Caroline Elishéva REBOUH

Dans la sidra de Nasso on nous entretient du sujet des  nezirim ou ascètes.
C’est sans aucun doute la raison pour laquelle la haftara traite de Samson le Héros histoire tirée du livre des Juges.

Ce récit porté sur les écrans dans les années 50, me semble-t-il, a contribué à faire connaître ce héros biblique du grand public.

Cependant, en se basant sur le texte biblique, on ne connaît pas le nom de la mère de Samson de même que n’est pas dévoilée la généalogie du père de Samson dont on connaît le nom hébraïque : MANOAH ou Manoé en français.

Nous allons ici tenter de faire le jour sur ces points obscurs.

L’histoire de Samson pour sa prime enfance et son adolescence se déroule dans la région de Beith Shemesh :  Manoah est originaire de Tsor’a situé à la limite du territoire de la tribu de Dan ; et sa mère serait issue de Tselafon de la tribu de Yéhouda.  Après son mariage, le couple s’installa à Eshtaol.  Et c’est là que Samson aurait vu le jour. D’après la Guemara Baba Batra 91a, la mère de Samson se nommait Hatselalfoni (ajoutant une allusion à son lieu de naissance Tselafon). Manoah était un homme simple, pratiquement ignorant (Berakhot 61a).

La mère de Samson, Hatslalfoni, était stérile et elle priait énormément pour avoir le bonheur de porter un enfant en son sein. Ainsi que nous le savons D aime entendre la prière des Justes et c’est pour cela qu’IL donne des épreuves à ceux dont IL veut entendre d’avantage de prières.

La naissance de cet enfant particulier est annoncée par un ange qui prévient du fait que dès la conception de l’enfant la mère devra s’abstenir de boire du vin et que l’enfant lui-même devra être ascète.

La force surhumaine dont sera doté Samson va provoquer des curiosités malsaines qui seront à la base de sa perte. Dans sa jeunesse, le héros va se battre et certaines rues de Beith Shemesh portent  des noms rappelant les exploits de Shimshon (rehov shoualé shimshon, rehov ramat lehi etc. voir récit des "aventures" de Samson dans le livre des Juges chapitres 13 à 16 inclus).

Shimshon est enterré au kiboutz Tsore’a et non loin un grand carrefour routier est désigné par ce nom : Tsomet Shimshon (carrefour de Samson).

Pour rappeler cette force légendaire, une marque de valises n’a pas hésité à appeler ses produits Samsonite faisant allusion à cette belle résistance

 

Caroline Elishéva REBOUH