Imprimer
Affichages : 615

Lecture : Isaïe 60:1-22

LE SCHISME Par Caroline Elisheva REBOUH

Nous arrivons, semaine après semaine, à la fin des lectures prophétiques d’Isaïe et des parashot de consolationSalomon avait remarqué un jeune-homme qui semblait être digne de confiance : Jéroboam fils de Nabat, issu de la ville d’Efrat. 

Or, Jéroboam avait son franc-parler et il n’hésitait nullement à faire des reproches très directs au Roi Salomon.

A ses débuts, Salomon acceptait les remontrances plus ou moins volontiers, cependant, plus Salomon vieillissait et moins il acceptait ces critiques et une certaine distance prit place entre les deux hommes jusqu’à devenir de la haine.

Dans le cadre de ses attributions, Jéroboam eut à faire loin de Jérusalem. Il rencontra le prophète Ahiya qui résidait alors à Shilo, en Samarie. Ahiya, déchira son manteau en douze parties et demanda à Jéroboam d’en prendre dix, illustrant par-là la volonté du Tout Puissant de dessaisir Salomon du Royaume en ces termes : Salomon ayant agi contre la volonté d’HaShem d’une part, mais étant le fils de David d’autre part, à la mort de Salomon, Roboam fils de Salomon sera sacré roi mais D lui arrachera le royaume et ne lui laissera que deux tribus sur un petit royaume.

Jéroboam, ayant appris que Salomon voulait le tuer, se réfugia en Egypte d’où il ne revint qu’après la mort de Salomon.

Roboam, à qui le royaume revenait fut sacré roi à la place de son père.

C’est l’époque du schisme qui, en réalité avait déjà eu lieu à la mort de Shaoul et de ses fils, lorsque le survivant des descendants de Shaoul, du nom d’Ishboshet, prit la tête du « royaume d’Israël » sans avoir été oint par un prophète comme le voulait la tradition. Il s’était auto désigné. Mais il est bien loin de recueillir derrière lui la majorité du peuple qui préfère David. Ce schisme ne  que dura sept années environ. C’est la raison pour laquelle, à la mort de Salomon,  eut lieu le deuxième schisme, confirmant la scission entre le Nord et le Sud du pays. Le Nord ou Royaume d’Israël à la tête du quel se trouva Jéroboam Ier qui régna sur dix tribus et le Sud ou Royaume de Juda gouverné par Roboam qui accéda au trône de son père à l’âge de 41 ans et ne régna que pendant dix-sept années.

Roboam voulut poursuivre la politique de son père et, malgré les conseils d’hommes avisés qui vinrent déposer les requêtes du peuple d’alléger les impôts et les charges, il préféra continuer à alourdir le joug des impôts à payer. C’est ainsi que Jéroboam prit la tête des tribus et provoqua la scission du royaume uni pour en créer un indépendant du royaume de Juda.

Jéroboam Ier,  fils de Nabat, fit  "ce qui n’est pas bien aux yeux d’HaShem" et entraîna la majeure partie du peuple avec lui. Les motifs profonds de Jéroboam qui n’avait pas partagé les vues et opinions de Salomon avaient été d’opérer de grandes réformes au sein du peuple et l’erreur fut de permettre la multiplicité des cultes tout comme l’avait fait Salomon qui s’était laissé glisser  vers l’idolâtrie en offrant de l’encens à des idoles pour plaire à ses épouses et concubines. Jéroboam  fut le roi d’Israël pendant 22 années.  Jéroboam régna sur Israël durant 22 années.

Roboam  suivit un peu l’exemple de son  aïeul, le Roi David en ceci qu’il épousa 18 femmes et eut une soixantaine de concubines. Sa descendance fut nombreuse : 28 garçons et 60 filles.  Son fils aîné du nom d’Aviya ou Aviyam  fut son successeur. Lui aussi eut 14 épouses et 38 enfants dont 22 garçons. L’aîné des garçons, Assa,  régna 41 années.

Roboam avait lui aussi laissé son épouse Maaca s’adonner au culte idolâtre et Aviya n’était pas de taille à lutter contre. Assa, en revanche, partit en guerre contre ceci et il fit ce qui est décrit dans la Bible comme "ce qui est bien aux yeux de HaShem".  Il n’eut qu’une seule épouse Azouba  et qu’un seul fils Yéhossafat.

Assa rétablit le culte d’HaShem dans le royaume de Juda.

Nous poursuivrons cette étude dans les semaines à venir.