Imprimer
Affichages : 173

Lecture de la TORA : Terouma: Exode 25:1 - 27:19
LE BERGER, LA BREBIS, ET LES 70 LOUPS par Caroline Elishéva REBOUH
Cette section hebdomadaire de la Torah, traite du Mishkan : le Tabernacle. HaShem parlant à Moïse indique qu'IL désire que chaque membre du Peuple Juif offre quelque chose pour l'édification du Tabernacle.
Le mot Mishkan en hébreu s'écrit mem-shine-kaf-noun provenant de la racine trilitère shine-kaf-noune  ou voisin car D désire résider parmi Son peuple et être "voisin" et, pour employer une image pastorale pour illustrer la volonté de HaShem d'être parmi nous : il s'agit de construire une "cabane" pour Le Berger veillant sur Ses brebis entourées de 70[1] "loups".

De façon à atteindre Son but, HaShem ordonne que soient prélevés les dons nécessaires à élever l'âme des êtres humains de ce peuple sur trois plans :

L'Armoire (ARON') qui contiendront les louhoth (tables de la Loi)

Le Tabernacle (MISHKAN') et Les Ustensiles (les KELIM).

Chacun de ces trois postes a une valeur symbolique extrêmement puissante qui sera mise en parallèle avec d'autres éléments liés les uns aux autres de manière indissociable.

D'un point de vue extra dimensionnel, l'homme est perçu comme un être[2] appartenant aux "trois mondes" que sont le monde des Anges, le monde des Astres et le monde d'ici-bas. Les pieds sur terre s'affilient au monde d'ici-bas, les sentiments sont rattachés au monde des astres, et, la pensée au monde supérieur où tout est SAINT !  La pensée cabalistique applique ce diagramme à l'homme : MeLe KH ces trois lettres formant une abréviation des trois organes : MOAH (esprit/cerveau) LEV (cœur) KAVED (foie mais en réalité cela se rattache aux intestins et à tout ce qui est impur – les déchets du corps humain).

Ces trois "domaines" sont pour d'autres courants de pensée l'appartenance à plusieurs règnes comme le minéral, le végétal et l'animal. Les associations se faisant par deux ou trois comme par exemple dans le mishkan dont les parois sont faites en bois d'acacia recouvert d'or (règne végétal et minéral) ou le "plafond" fixé sur ces bois constitué de peaux de bélier ou de chèvre ou de "tahash"[3] associant le règne végétal au règne animal.

L'association avec ces trois domaines n'existait qu'au Temple de Jérusalem au Temple de Shilo seul le règne minéral se trouvait en association avec le domaine animal.

Le Temple de Jérusalem atteignit le summum de la Sainteté car sur ce terrain eurent lieu des évènements importants tels que le premier sacrifice offert à HaShem par Noé, c'est encore sur ce terrain qu'Abraham procéda à la ligature d'Isaac, son unique enfant. Ce lieu appartient au règne minéral tout comme l'or, l'argent, le cuivre et les pierres précieuses. Le minéral en hébreu se nomme "domem" c'est-à-dire inanimé.

Les Sages de la Guemara tracent un parallèle entre ce monde ci où nous évoluons et LE monde supérieur où évolue le Saint béni soit-IL …. Tout ce qui existe ici existe dans le monde d'En Haut et, enseignent-ils, HaShem a promis au genre humain de n'entrer dans Son Palais que lorsque Son peuple lui construirait un appartement au sein du Peuple soit "une cabane de berger veillant sur son troupeau de brebis"…….. et, chacun des sept jours de la création sont rappelés dans le Temple comme par exemple lorsque D a "séparé" les eaux,  le "kior"[4] du Temple  rappelle cet évènement. Un autre exemple ? Lorsque furent créés les volatiles, les anges[5] furent pourvus d'ailes, allusion aux oiseaux et volailles créés. Dans le midrash rabba on peut trouver des récits très poétiques.

Les 3 règnes cités plus haut sont en relation avec les 3 "mondes" et avec les 3 "parties" du corps ainsi  :

REGNE

MONDE

CORPS

MINERAL   דומם      

INFERIEUR (sous les astres)

PIEDS/INTESTINSכבד 

VEGETAL   צומח      

ASTRESגלגלים       

COEURלב                 

ANIMAL  חי           

ANGES          מלאכים

ESPRIT/CERVEAU   מוח                           

 

L'homme malgré toutes ses capacités intellectuelles et physiques ne peut avoir aucune influence sur les astres qui poursuivent leur évolution telle qu'elle leur a été fixée par le Saint béni soit-IL à la Création, et de même il ne peut que prier mais n'a aucune possibilité d'agir dans le "monde des Anges" dans un monde où tout est plus que saint. La seule chance qui lui est offerte est d'agir sur le "minéral"…

L'homme apporte au Temple et offre à l'Eternel des sacrifices, c'est une action qu'il peut faire. Pour le reste, la seule opportunité proposée à l'homme est de construire les objets de culte qui serviront : la menora, le kior……….. mais, il ne peut atteindre un niveau de sainteté que par ses prières ou son comportement….  Pourtant, le Temple n'existe plus depuis presque 2,000 ans le peuple ne peut plus présenter ses offrandes. Que reste-t-il pour que l'être humain puisse atteindre les mondes supérieurs et pour que le peuple dans son ensemble, provoque une joie indescriptible à Son Créateur ?

L'étude de la Torah ! HaShem ordonne à Moshé de faire un aron' une armoire dans laquelle seraient enfermées les tables de la Loi, et le premier sefer Torah.  En citant cette arche d'alliance telle qu'elle sera désignée en français, en tout premier lieu, les exégètes indiquent que la priorité est à donner à l'étude de la Torah avant tout autre approche ! Les Sages d'ailleurs exposent le fait qu'en étudiant et en imprégnant son cœur et son cerveau de Torah, le corps de l'homme sera assimilable à l'arche d'Alliance laquelle contenait la Loi. Image, on ne peut plus révélatrice de la priorité à donner à l'Etude qui permet de subsister.

HaShem désigne un artiste : Betsalel dont la signification est : "à l'ombre de D". Tout le temps où le Temple était en marche, le peuple consacrait la majeure partie de sonb temps à l'étude approfondie des textes et tant que le Temple fut "debout"…… puis, l'étude diminua d'intensité et, Rabbi Eléazar dans le traité de Yoma donne, à l'étudiant, le détail de ce qu'HaKadosh Baroukh Hou ressent : des larmes coulent de chagrin de voir Sa Torah délaissée. Il y a trois sortes de larmes celles versées à cause du premier Mishkan détruit et à cause du deuxième mishkan mais ce sont des pleurs beaucoup plus abondants qui sont versés à cause du manque d'étude de Torah.

Car en conclusion, si le Temple n'existe pas, il n'y aura pas de sacrifices, il n'y aura pas d'encens ni de menorah MAIS, même sans Temple, l'étude de la Torah doit se perpétuer et c'est pourquoi l'édification du aron' est citée en premier.

Caroline Elishéva REBOUH


[1] Allusion aux 70 langages/peuples qui rêvent de dévorer le "troupeau" divin.

[2] De par sa position physique – les pieds enracinés sur la terre - et avec sa potentialité émotionnelle et intellectuelle (les sentiments et la pensée.

[3] Le Tahash est un animal qui existait au temps où le Temple existait mais n'existe plus aujourd'hui.

[4]Le kior est le récipient en cuivre disposé dans la cour du Temple contenant l'eau destinée au lavage des mains et des pieds.

[5] Kerouvim ou chérubin/s en français, qui sont disposés sur l'Arche d'Alliance (HaAron') étaient faits en bois d'olivier recouvert d'or.