logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Le monde juif s'est toujours interrogé sur le sort qui fut réservé aux dix tribus perdues après que Nabuchodonosor eût détruit le Temple de Jérusalem en -586 et qu'il eût déporté les Juifs vers la Babylonie, la Perse et l'Extrême Orient.

En dehors des "Bné Menashé" dont on est en droit de penser qu'ils sont en effet les descendants de la tribu de Menashé,  pour les autres : ceux du Yémen, d'Arabie, d'Inde, de Chine ou du Japon et d'ailleurs, on ne fait que supputer qu'ils viennent de la tribu de Gad ou de Dan etc….

Au large des rives de la ville d'Assouan se trouvent de petites îles et l'une d'elles est l'île d'Eléphantine (ou île d'Ieb), elle est située en Egypte, sur le Nil, en face du centre-ville d'Assouan dont elle fait partie.

      טלית           

                             Par Charles Baccouche

Le taleth ou talith on le sait, est décrit benoitement, comme un châle de prière, en laine ou en soie, en réalité il ne s’agit pas d’un Châle ou d’une écharpe au sens commun, mais d’un grand carré de tissu, doté de tsitsits à ses quatre coins.


Les tsitsits sont des franges qui devraient contenir un fil bleu. Comme il s’agit d’un objet destiné exclusivement aux juifs, les difficultés commencent.

Par Caroline Elisheva REBOUH

Le Maguen David qui se trouve au centre du drapeau de l’Etat d’Israël, celui que nous portons souvent pendu à une chaîne, est un emblème ou un symbole juif que l’on voit pourtant utilisé comme motif décoratif en bijouterie, en menuiserie ou en maçonnerie.

Certaines cultures étrangères utilisent l’Etoile de David dans des applications mystiques, ésotériques et voire même magiques  sans savoir obligatoirement leur sens caché  et leur portée.

Caroline Elisheva REBOUH

Le shofar,  dont on se sert beaucoup pendant le mois d'Eloul puis pour les deux jours de la fête de Rosh Hashana (sauf si c'est un shabbat), à l'issue de la fête de Kippour, pendant la nuit d'études de Hoshâna raba et, dans certaines communautés, pour Yom Hâtsmaouth - est une sorte de cor au son puissant et impressionnant, qui doit réveiller l'âme.

Aujourd'hui, il accompagne la prestation de serment du Président de l'Etat d'Israël.

Simon Darmon nous parle de la Ziara (page 268 et page 433) sur Le Livre de nos Coutumes selon Ribach, Rachbats, Rachbach et R. Yehouda AyacheJerusalem 1995

Lorsqu'il y a un heureux événement dans une communauté, il est organisée une fête. La famille et les amis sont invités à la "Ziara" qu'elle offre à cette occasion, après la prière de Charit le samedi matin.

Le monde rassemblé, le rabbin, l'officiant ou l'hôte récite le Kidouch, après quoi on passe à l'apéritif.

On boit beaucoup de boissons alcoolisées, on lève son verre et on se souhaite "Meilleurs vœux ! Félicitations ! Bonne chance!".

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN