logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

La mimouna ( מימונה ) est une fête célébrée par les communautés juives originaires d’Afrique du Nord à la fin de Pessah.

Comme toutes les fêtes juives, elle commence à la sortie des étoiles et se termine au coucher du soleil le lendemain le 22 Nissan en Israël (7 avril au soir).

Par Caroline Elishéva REBOUH 

Etant une jeune adolescente, la question était de savoir pourquoi nous, Juifs, étions obligés de boire du vin casher ce qui, à l’époque, n’était pas synonyme de bon vin à l’inverse d’aujourd’hui où même de grands crus sont produits sous surveillance rabbinique.

La raison avancée était que les viticulteurs faisaient bénir leurs vignobles par des prêtres (peu importe de quelle religion) et que, par conséquent, il nous était interdit de consommer de pareils breuvages.

Pour fêter Pourim, la Bibliothèque nationale d'Israël a mis en ligne une Méguila d'Esther illustrée, vieille de 400 ans !

Cette Méguila a été commandée par Mordechai Ben Eliyahu Halevy, en 1616. 

Rouleau d'Esther de Tlemcen (Algérie)         

photo © mahJ

La Bible est composée de 3 parties : La Torah (pentateuque), Les Hagiographe (Ketouvim) et les prophètes (Névihim).
 
Le livre d’Esther (מגילת אסתר Meguilat Esther) fait partie des Ketouvim.
 
Il est lu publiquement dans un rouleau de parchemin de taille réduite (avec un seul montant) en prononçant des bénédictions le soir et le matin, c'est la mitsva de Pourim.

DISCRETION : MIRACLES !

Caroline Elishéva REBOUH

La péricope de VAYERA où il est question de l’hospitalité d’Avraham et de la ligature d’Isaac va trouver son pendant dans le livre des Rois (le second bien qu’en réalité il ne s’agisse que d’un seul livre) dans le chapitre IV versets 1 à 37 (tous rites confondus).

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN