logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Médiathèque

 

Une diaspora méconnue : Les Juifs d'Algérie.

 

Commentaire d'Albert BENSOUSSAN : publié dans le Blog de TERRE D'ISRAEL le 3 octobre 2008

       http://www.terredisrael.com/infos/?p=2196   

Il faut se rappeler la haute figure de Henri Chemouilli, que j’ai bien connu à Alger, et qui est l’auteur d’un livre majeur (et controversé) : Une diaspora méconnue. Les Juifs d’Algérieil développe sa thèse de l’appartenance des Berbères au judaïsme.

Pour lui les Berbères étaient presque tous des Juifs ou des « judaïsés », comme le dit l’historien berbère Ibn Khaldoun de la célèbre Kahéna (Dihya Bent Tabeta), qui s’illustra dans sa résistance à l’Islam au VIIème siècle. Ce professeur de philosophie (au collège du Champ de Manoeuvres, à Alger) fut aussi un collaborateur assidu et apprécié du journal de Jacques Lazarus, "Information Juive". 

Il était cultivé, disert et truculent dans sa façon de parler. Je me le rappelle comme une forte personnalité — d’aucuns auraient dit "une grande gueule", mais c’est aussi un compliment.

Une anectode concernant Henri Chemouilli trouvée sur le site du Lycée Lavoisier :

M. Chemouilli 1962-1963, professeur de Philo en provenance directe d'Algérie où il n'avait pas pu sauver les épreuves d'un livre de philo qu'il venait juste de terminer.

Un de ses fils avait notre âge, il était dans un lycée voisin.Il a assisté pendant une heure à un cours de son père, au premier rang sans que celui-ci le remarque.

Il faut dire qu'il avait des lunettes style ''cul de bouteille'' comme nous disions à l'époque! En fait pendant un an, nous avons plus parlé de l'Algérie que de Philo. Heureusememnt au bac MT, le tirage au sort a sorti Histoire !

 
 

Commentaires (1)

 
  • 1. Boualem SAADI | Dim 23 Déc 2012

Ma réflexion est la suivante. Au regard de l'histoire et de l'anthropologie culturelle: d'une côté, la présence des Berbères (appellation discutable attribuée aux plus anciens autochtones d'Algérie) seraient, selon les archéologues et anthropologues, attestée vers -9000 ans (époque de la culture et de la civilisation ibéromaurusienne); de l'autre, l'apparition sur la scène de l'histoire des premiers Israélites (en Syrie-Palestine antique du côté de la vallée de Jezréel) remonterait vers le Xe ou XIe s. avant J.C.: soit près de 8 millénaires après les "Berbères". 


La lecture historiographique de l'historien "génial" (selon l'expression d'A. Chouraqui), devenue une thèse pérennisée depuis l'époque dite médiévale tout en en citant en exergue l'historien Ibn Khaldoun, me semble discutable et controversée.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN