logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Décembre 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

KARSENTY Raya-Ginette : témoignage recueilli par Lucien GOZLAN

Témoignage de Madame Raya-Ginette KARSENTY , sœur de Bernard KARSENTY et cousine de José ABOULKER
 Recueilli par Lucien GOZLAN
C’est le jeudi 22 aout 2013 que nous avons convenu avec Didier NEBOT une rencontre avec Madame Raya-Ginette KARSENTY a son domicile parisien. Elle nous a fixé une heure, 12 heures 30.Le matin c était le rendez vous avec Monsieur Gérard ROOL.
L accueil est chaleureux je ne la connais pas, Didier non plus.
Raya-Ginette est une petite dame, elle nous fait entrer. Elle a un large sourire sur un visage encore jeune. Je me présente :"Lucien GOZLAN et voila monsieur Didier NEBOT qui est le président de MORIAL.". Didier marque un temps d arrêt et encore la main dans la main lui dit ;"J ai l impression de connaitre votre visage, on a du se rencontrer dans une manifestation, certainement??"
Raya-Ginette nous fait entrer dans le salon, elle nous a préparé une petite collation. C est gentil, nous sommes touchés par son accueil. Raya sourit tres facilement.
Je lui fais un bref rappel de nos premiers contacts téléphoniques. Je devais absolument la connaitre avant de redescendre sur la Provence et de retourner ensuite chez moi en Israël. J ai apporté avec moi un caméscope que j ai acheté à la hâte pour filmer mes témoignages mais, avec l’enregistrement de monsieur ROOL, j ai vidé la carte. Je ne sais pas encore utiliser ces nouveaux moyens de communications, je suis encore profane.
Alors pour garder un nouveau témoignage, j ai aussi la tablette et je peux filmer Raya qui nous raconte sa présence a Alger.Elle est native d ORAN, sa mère est une fille BENICHOU, une grande famille d ORAN, sa mère et la mère de Jose ABOULKER sont sœurs.
Elle a une longue histoire a nous raconter. Puis, elle nous raconte le soir du 7 au 8 novembre : c’est elle qui a la mission d’ouvrir lorsque l’on sonne a la porte de José ou alors si le téléphone sonne, c’est elle qui répond aux appels.
Pour faire entrer la personne qui se présente àla porte de son oncle, le docteur Henri ABOULKER, il faut qu’il donne le mot de passe, Il doit dire "Wisky..!!" et elle répond "Soda..!!" et la personne passe dans la chambre de José. Il y a le Lt Colonel Jousse, le capitaine PILLAFORT, Henri d Astier de La Vigerie, le consul MURPHY, le vice consul KNIGHT, les chefs de groupe. Ils reçoivent leurs missions, Jose remet les brassards.
Et puis dans son récit, elle passe a un autre moment qui a suivi l’exécution de l’amiral DARLAN, Son oncle et son cousin germain ont été arrêté. Il y a également son frère Bernard KARSENTY qui vient de s’évader de sa capture par les forces vichyssoises du General GIRAUD. Elle marche dans la rue d Isly et elle croise le regard de son frere Bernard qui est dans le tram, son visage colle a la vitre, elle lève les yeux machinalement en direction de cette vitre et croise le regard de son frère. Il saisit cette opportunité inattendue, lui demande par geste de le retrouver au prochain arrêt.Tout en feignant ne pas se connaître, il lui déclare qu’il a été arrêté, qu’il vient de s’évader et qu’elle doit immédiatement prévenir un contact anglais pour qu’il puisse être mis au secret avant d’être évacué en dehors de l’Algérie. Cette aventure est racontée dans son livre "Pour ‘l Amour de Vous".
Raya nous offre son livre, elle place une dédicace pour chacun de nous deux, elle nous demande de lui signer son livre d or.
Nous plaçons notre ressenti, la rencontre se termine, elle a été très enrichissante.
Nous lui avons promis une invitation pour la commémoration du 70 eme anniversaire du rétablissement du décret CREMIEUX pour les Juifs d Algérie le 20 octobre 2013 au centre communautaire de Paris. Elle devrait présenter son livre composé de 70 récits...

Lucien GOZLAN.
Madame Raya-Ginette KARSENTY nous a communiqué ces documents que nous reproduisons ici.


Première de couverture du livre "Pour l'amour de vous"


Carte de l'association des Anciens de la 1ère Division Française Libre


Attestation de Roger Carcassonne concernant les actions de Raya-Ginette KARSENTY



Attestation de Bernard KARSENTY sur les actions de resistance de sa soeur
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN