logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

ROSHEM Jean - Neutralisation du 19e corps d'armée, Place Bugeaud à Alger.

Témoignage de Jean Roshem
Témoignage de Monsieur Jean ROSHEM, du groupe du Capitaine Pillafort sur la neutralisation du 19ème corps d'armée, Place Bugeaud à Alger.
Nous avons reçu ce document original qui date de 1944,signé de l'auteur , grace à l'aimable concours de Madame TAOUS

 


Commentaires (4)

1. gozlan lucien Dim 28 Juil 2013
Pour faire suite a mon commentaire, il serait bon que les enfants ou meme petits enfants en ligne directe de tous ces heros resistants dans la nuit du 7 au 8 novembre 1942 a Alger juifs et non juis, tous unis dans un meme ideal de liberte republicaine et qui ont aide les allies a entrer dans la ville presque les mains dans les poches placent les souvenirs de leurs peres ou parents.
Il serait bon que des temoignages de ces personnes dont les noms sont connus dans la communaute juive d Alger ainsi qu une suite de noms etablie par monsieur Henri d Astier de La Vigerie.
Voici quelques noms choisis au hasard ....ABOULKER, TEMIME, JAIS, GOZLAN, SEBAOUN, ALBOU, AYACHE, BOUCHARA, BENHAMOU, BELLELOUM, BELADINA, SERFATI, BELAICH, CHEMLA, CHICHE, GHENASSIA, FELUS, FREDJ, JAIS, FITOUSSI, LOUFRANI, FAIVRE, HABIBOU, KARSENTY, COHEN ADAD, MESGUICH, MORALI, OUALIDSULTAN, SONIGO, TIMSIT, BESAID, TIBIKA, TAOUSS, ZARRAFFA, et d autres noms de la liste de monsieur d Astier de La Vigerie, LE MEUR, ARBAUD, BRISSON, BONNIER DE LA CHAPELLE, BURES, CHEMINEAU, CHESNAIS, ESCANA, ESPINAY, GINESTET, SVILINSKY, ESCOUTE, THUBER, GENDRON, et beaucoup d autres noms encore, afin que tous ces resistants heros d un Haut fait de Resistance dans la Resistance Francaise pendant la 2eme guerre mondiale ne soient plus LES OUBLIES DU 8 NOVEMBRE 1942 A ALGER.

2. gozlan lucien Dim 28 Juil 2013
Dans ce temoignage de monsieur Jean Roshem qui nous a ete remis par la fille de mauriceTAOUSS, il est mentionne quelques noms de tous ces resistants qui ont participe a neutraliser tous les postes de commandements civiles et militaires pour aider les allies a debarquer a Alger, presque les mains dans les poches.
Le temoignage de monsieur Roshem date du 7 novembre 1944 soit 2 annees plus tard se termine par des questions en attente de reponses..????
Oui monsieur Roshem, les Allies ont trahis les engagements conclus avec les resistants a la reunion de Cherchell.
Oui monsieur Roshem, les resistants juifs se sont sentis Outres et Dupes et par le pouvoir antijuif des vichyssois et des Allies americains et anglais.
Oui monsieur Roshem, les resistants juifs ont frole le peloton d execution apres le 8 novembre 1942 car ils se sont retrouves pieds et poings lies face aux autorites petainistes toujours en place au soir du 8 novembre 1942.
A un lachage de tracts sur un defile des troupes alliees et de l armee d Afrique a la rue d isly le 3 decembre 1942 , des resistants gaullistes sont arretes, certains resteront une dizaine de jours en prison, monsieur Emile ATLAN, les freres HABIBOU, et d autres chefs de la salle Geo Gras passeront en correctionnelle et seront dans le couloir de la mort avec pres de 25 resistants avec eux.
Il avait ete convenu avec l approbation du general Eisenhower et des pouvoirs du haut commandement en Afrique du Nord dont l Amiral DARLAN s etait autoproclame Chef, que tout acte de rebellion devait etre considere comme un acte seditieux et sanctionne par un tribunal militaire.
Monsieur Emile ATLAN et 27 de ses compagnons de resistance, places dans les couloirs de la mort, ont echappe a la peine capitale grace a l intervention d une compagnie canadienne qui est intervenue lors de l audience et sous la menace de leurs armes ont fait liberer les soi-disants conjures pour les deporter dans un camp de travail pres de la frontiere Tunisienne.

3. Paule Atlan Sam 27 Juil 2013
Ce témoignage est très émouvant, il nous fait vivre en direct cette nuit du 7 au 8 novembre que mes parents nous ont raconté mille fois mais il y a si longtemps...C'est formidable de l'avoir publié. Je retrouve leurs amis, Roger Jaïs, André Temime, Raphaêl Aboulker.
Je rejoins le commentaire de mon frère sur le 11 rue Bab-Azoun où nous habitions, dans le même immeuble que la famille Aboulker. Beaucoup d'armes provenaient du magasin tenu par ma mère rue de Chartres et fermé avec les lois raciales.
Mais ce sont des détails, le plus important est de lire ce témoignage.

4. Pierre ATLAN Ven 26 Juil 2013
Je viens de lire le témoignage de Jean Roshem... tres intéressant sauf qu'il y a des erreurs : 11 Rue Bab Azoun, dans l’appartement ou il est venu ce n’était pas chez André Temine, qui avait son Magasin mais Chez W+Emile et Florence Atlan, le revolver qu'il a reçu provenait du magasin d'armes de mes parents, c'était un 7,65.

Bien Amicalement

Pierre Marc Atlan
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN