logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Un ami de notre association, lors d'un passage récent dans les Aurès en Algérie, acheté, dans un endroit plutôt isolé un bijou représentant  une étoile de David, pour nous l’offrir. 

 

L’endroit qui s’appelle Ghouffi, est un ancien village complètement déserté depuis des lustres situé entre Batna et Biskra,  village à côté de deux autres petits villages : T'Kout et M’chounech. 

 

Notre donateur s’est rappelé que des tribus judéo-berbères avaient vécu dans les environs et il a pensé  que ce bijou leur aurait appartenu. Il s'agit d'une ancienne  fibule,  bijou algérien berbère de la région des Aurès (chaoui).

Une fibule étant une agrafe, le plus souvent en métal, servant à fixer les extrémités d'un vêtement

Rappel historique

Souvent commune aux juifs et aux musulmans des régions de l’Atlas, la bijouterie berbère est chargée de valeurs symboliques.

Outre leur aspect ornemental, certains bijoux avaient aussi une fonction utilitaire, comme les fibules servant à maintenir le vêtement quand il n'était pas cousu. 

Le bijou renseignait aussi sur le statut social de la femme qui le portait. Ainsi les bijoux berbères, issus des zones rurales ou montagneuses, étaient en argent, alors que les bijoux citadins étaient essentiellement en or. Ceux moulés sont très répandus notamment dans les Aurès.

Classé patrimoine mondial par l’Unesco, Ghouffi est une destination qui reste inexplorée.

Construit au fond d’un canyon grandiose, Ghouffi est un ancien village berbère, avec ses vieilles bâtisses qui ont au-moins quatre siècles. Notre ami a fait une vidéo de cet ancien village déserté dont nous voyons les ruines et que nous vous montrons.

C'est dans cette région que vivaient dans les temps très anciens (7 et 8ème siècles) les tribus judéo-berbères dont parlaient de nombreux auteurs arabes.

Citons Ibn Khaldoun:

Premier extrait : Une partie des Berbères professait le judaïsme, religion qu’ils avaient reçue de leurs puissants voisins, les Israélites de la Syrie. Parmi les berbères juifs, on distinguait les Djéraoua, tribu qui habitait l’Aurès et à laquelle appartenait la Kahéna, femme qui fut tuée par les arabes, à l’époque des premières invasions.

Deuxième extrait : Parmi leurs chefs les plus puissants, on remarqua surtout la Kahéna, reine du Mont Aurès, et dont le vrai nom était Dahia, fille de Tabet, fils de Nicin. Sa famille faisait partie des Djéraoua, tribu qui fournissait des rois et des chefs à tous les berbères descendus d’El-Abter.

Ci-dessous :

Une vidéo du site (cliquer sur la flèche pour activer les prises de vue)

Une galerie d'images (cliquer dessus pour les agrandir) 

 

 

visu_1_aures.JPGvisu_2_aures.JPGvisu_3_aures.JPGvisu_4_aures.JPGvisu_5_aures.JPGvisu_6_aures.JPG

 

 
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN