Imprimer
Affichages : 1007

El Call est l'ancien quartier juif de la capitale catalane, où les visiteurs pourront admirer des ruelles et des bâtiments historiques.

Le nom de ce quartier de Barcelone vient de l’hébreu kahal et signifie communauté,

Des familles juives y ont vécu entre les XIIe et XIVe siècles.

En 1391, lors des premiers grands massacres de masse que subit l'Espagne, Barcelone élimina toute sa population juive. Les rescapés, pour la plupart, se réfugièrent alors en Algérie, bien avant l'expulsion de tous les juifs d'Espagne qui ne survint qu'en 1492, par décision d’Isabelle la Catholique.

EXTRAIT DU LIVRE DE DIDIER NEBOT: LES BUCHERS D'ISABELLE LA CATHOLIQUE

(parution janvier 2018)

 

AOUT 1391:

"À Barcelone le carnage fut total. Durant 3 jours et trois nuits, la foule se glissa dans tous les recoins de la vaste Juderia, tuant, brûlant, saccageant. Puis ce furent des hordes de brigands, attirés par les flammes immenses qui ensanglantaient la nuit: Ils s'abattirent sur la ville, les Barcelonais fatigués leur avaient abandonné la place. Les rescapés, terrorisés, coururent se réfugier derrière les hautes murailles du Castillo Nuevo. Mais la forteresse tomba aux mains des assaillants, qui exterminèrent hommes, femmes et enfants. Le samedi 5 août 1391, les fils d'Israël avaient été assassinés jusqu'au dernier dans Barcelone la fière. Devant l'ampleur des massacres, le gaon de Castille, chef spirituel des Hébreux, demande protection à la reine, donna Leonora; il lui proposait une forte somme d'argent. La souveraine refusa, déclarant que" jamais elle ne demanderait aucun service à ce peuple, pour qu'il n'eut pas à la maudire en silence." 

 

Visite du quartier juif de Barcelone

La visite du Call permet de faire connaissance avec la vie du quartier au moyen de panneaux explicatifs. De l'urbanisation romaine ont subsisté des vestiges de la muraille cachés entre les maisons.

La rue Sant Domenec était la rue principale du Call. Au numéro 7, se trouvait la Grande Synagogue et les maisons des membres les plus importants de la communautécomme celles des rabbins Nissim Gerundi(1320 - 1376) et Isaac ben Sheshet Perfet (1326–1408) de prestigieux talmudistes.

La rue Sant Honorat, limite de ce quartier, était fermée par une porte ; là se trouvaient une petite synagogue et des constructions médiévales.

Pour en savoir plus

http://www.calldebarcelona.org/

http://jguideeurope.org/fr/region/espagne/catalogne/barcelone/