Imprimer
Affichages : 259

Dans son ouvrage "Le livre de nos coutumes, selon Ribach, Rachbats, Rachbach, R. Yehouda Ayache" (page 103)  Simon Darmon, explique que Néila qui signifie "clôture" est probablement le moment le plus solennel de cette journée de Kippour.

La Néila débute au soleil couchant et se poursuit jusqu’à quelques minutes après la tombée de la nuit.

Nous croyons que c'est à cet instant que notre destinée est définitivement fixée et notre jugement scellé (pour l'année qui s'ouvre). C'est pourquoi on constate un flux de fidèles à la synagogue. La ferveur dans laquelle nous prions à la Néila est exemplaire et la voix du rabbin est émouvante.

On sonne le Choffar avant Titkabal du Kadich et ceci marque la fin de Yom Kippour.

El Nora Alila est la dernière prière de Kippour. Les communautés séfarades la disent au moment de la Néhila, la clôture. Elle a été écrite par Moshe Ibn Ezra (1055-1140) à Grenade.