Imprimer
Affichages : 2163

    Hag Pessah Sameah
 

Le mot hébreu "Pessa'h" signifie littéralement "passer par-dessus" et rappelle qu'au cours des Dix Plaies infligées aux Egyptiens, D.ieu tua les premiers-nés égyptiens mais il passa au-dessus des maisons des Hébreux et préserva les premiers nés mâles.
Ci-dessous : rite algérois et rite constantinois.

C’est la raison pour laquelle la veille de la fête, le jeûne des premiers-nés est observé.

Les pratiques religieuses

Durant cette fête des matzoth sont consommées en souvenir du pain non levé emporté en toute hâte par les Hébreux lors de l’Exode.

Il est interdit de consommer du ‘hamets pendant Pessa'h. Cette appellation concerne les céréales suivantes : blé, orge, avoine, épeautre, seigle, qui pourraient subir un processus de fermentation.

Déroulement du repas des deux premiers soirs de la fête

- Trois matsots entières
- Zéroa : os (évoque l’agneau pascal)
- Bétsa : œuf (évoquer la destruction du Temple et le deuil qui en suivit)
- Maror : herbes amères
- 'Harossèt : compote symbolisant le mortier. (dattes, pommes, noix)
- Karpass : céleri ou du persil.
- 'Hazéret : Il s'agit d'une salade
- L’eau salée : rappelle les larmes des opprimés.

Pour en savoir plus, se rapporter à :

http://www.consistoiredefrance.fr/292.pessah

Séder algérois par Elie Zerbib

http://fr.israel-music.com/elie_zerbib/haggada_pessah_seder_algerois/#play

La Haggada de Pessah selon le rituel constantinois (Algérie), interprétée par André Taïeb, hazan à Montpellier :