logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Miliana, surnommée "la Reine du Zaccar", est une ancienne cité romaine.

Le mont Zaccar est, avec 1 550 mètres d'altitude, le point culminant de la Dahra en Algérie. Il est situé au nord de Miliana, qui est bâtie sur ses flancs.

Petite ville de montagne, Miliana est située sur un plateau. Elle domine la vallée du Chélif dont la route serpentée mène à Affreville. Par temps clair, on peut observer la mer aux environ de Cherchell. A 740 m d'altitude, elle jouit d'un climat agréable, ce qui lui valait d'être un lieu de tourisme.

Sur une population de 18000 h on comptait 1500 non-musulmans dont 500 Juifs. Cela explique qu'à Miliana il n'y avait qu'une synagogue. Vaste et très claire par ses fenêtres qui donnaient sur trois rues, la vie culturelle y était active, et les prières célébrées matin et soir. Les jours de Chabbat et de fête, les fidèles s'y rendaient très nombreux.

Au cours de ce siècle, la communauté a été dirigée par les présidents Albert Sénanedj, Emile Moatti, Abraham Benyounès, et David Moatti. Ils ont été secondés par les Gabaïm Baruch Bedjaï, Salomon Ancaoua, David Lellouche, Jules Médioni, Emilien Abbou et Moïse Bedjaï.
Les offices et le Talmud Tora étaient assurés par les rabbins Aaron Benhamou, Joseph Bensaïd (qui "agrémentait la prière par des airs spéciaux et harmonieux"), Joseph Abisseror et Daniel Benzaki. N'oublions pas le Grand-Rabbin Isaac Marc Choucroun qui a écrit "Introduction à la Bible" durant son séjour à Miliana. Il a pris la charge de l'enseignement de la jeunesse et a donné un renouveau aux manifestations religieuses.

Avec les élèves du Talmud Tora, on fêtait Tou Bichvat, Pourim et Bircat Haïlanot. A la fin de Pessah, une fête était organisée par les Sociétés La Bienfaisance et Mohar Habetoulot qui remportait toujours un grand succès.

Moïse Bedjaï

Source de l'information
Le Livre de nos Coutumes, selon Ribach, Rachbats, Rachbach et R. Yehouda Ayache de Simon Darmon

Commentaires   

0 # SAID- SEROR 17-02-2021 19:26
mes beaux parents étaient originaires de Miliana.mon beau père, Mr.Paul SAID, enseignant, quitta Miliana pour Voiron puis Alger. Lors des lois d'exclusion, en 1942, il participa à la création d'un établissement scolaire pour les enfants exclus.Ma belle mère était une fille Chiche; ses parents exploitaient une minoterie.Mon grand-père,Mr Charles ADDA, était lui aussi originaire de Miliiana.Un lecteur de Morial a-til connu leurs familles?
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN