Imprimer
Affichages : 1952

Reproduction (originale au Musée d’Israël)

En 1970, dans des fouilles près d'Akko, en Israël, est découvert le sceau en bronze avec lequel, Moïse Nahmanide, signait les lettres et les documents. L'objet porte l'inscription en hébreu : "Moshe, fils de R. Nahman, né à Gérone, soit courageux !".

Moïse ben Nahman Gerondi, a été une autorité rabbinique de premier plan, commentateur biblique, talmudiste et dirigeant de communauté, né à Gérone en Catalogne et médecin de profession.

Il est initié à la Kabbale par Azriel de Gérone l'un des plus grands kabbalistes juif du XIIIe siècle.

Enseignant à l'école rabbinique de Gérone, où il dispose d'un prestige considérable, Nahmanide est désigné en 1263, par le roi Jacques Ier d'Aragon, pour débattre avec Pablo Christiani, Juif converti au christianisme et devenu frère dominicain.

Les résultats de cette confrontation furent consignés dans un livre, La dispute de Barcelone.

En 1267, cherchant refuge dans les pays musulmans pour échapper aux persécutions des chrétiens, il émigre à Jérusalem. Il y établit dans la vieille ville une synagogue qui existe encore de nos jours et qui est connue sous le nom de la synagogue Ramban

Nahmanide s'installe ensuite à Acre (en hébreu Akko), connue sous le nom de Saint-Jean-d'Acre.

Pour en savoir plus :

La dispute de Barcelone
http://www.pedresdegirona.com/separata_bonastruc_1.htm

https://didierlong.com/tag/nahmanide/