Imprimer
Affichages : 1214

LECTURE : Isaïe 61:10 - 63:9

Par Caroline Elishéva REBOUH

LES ROYAUMES DE JUDA  ET  D’ISRAËL

Le schisme sépare le royaume uni d’Israël en deux royaumes inégaux en superficie et en importance : le royaume de Juda, au Sud du pays,  règne sur les ressortissants des tribus de Juda et de Benjamin tandis que le royaume d’Israël règne au Nord, règne sur les dix autres tribus d’Israël.

Cette forme de juridiction durera pendant plus de deux siècles : le schisme ayant eu lieu en -930 et jusqu’à la déportation en Babylonie en –586.

Le facteur principal de ce schisme fut le non-respect de la Loi du Sinaï et la multiplication des foyers idolâtres alors qu’une minorité continuait à être fidèle au culte de l’Eternel et à la Torah ceci ajouté à la faiblesse des souverains se succédant.

Au royaume d’Israël, l’infidélité au culte de l’Eternel était donnée en exemple depuis les rois eux-mêmes.

Dans cette portion du pays, les rois se succèdent très rapidement et des complots  surgissent pour éliminer les « gêneurs » c’est ainsi que le fils de Jéroboam Ier, Nadav, héritier du trône fut éliminé par Baasha après seulement deux années de règne. Baasha, pour sa part, régna 24 années durant. Mais, son fils Ela,  qui  lui succéda ne régna que pendant  deux années puis, il fut assasiné par Zimri, officier de l’armée, dont la couronne bascula une semaine après seulement car il fut lui-même assassiné par Omri, autre officier de l’armée du royaume d’Israël,  qui régna 12 années.

Qui étaient ces hommes ?  Il n’existait qu’une seule dynastie royale sise au royaume de Juda : celle de David  sur lesquels nous reviendrons.  Baasha  n’était pas un descendant de Jéroboam. Il était officier dans l’armée, et, en tant que tel, il délaisse les problèmes de religion et donne la possibilité aux  idolâtres de se renforcer. Il pense que les affaires de culte incombent aux prêtres et qu’il n’a pas de temps à perdre pour cela. Cependant, cet usurpateur qui tua toute la famille de Jéroboam, et se croyait invincible fut battu par l’armée babylonienne.  Le prophète Jéhu lui adressa de violents reproches mais ce fut finalement  le roi de Juda, Assa, qui eut raison de cet homme. Comme cela a été dit un peu plus haut son fils lui succéda pour une courte période….

Au royaume de Juda que se passait-il pendant ce temps ? Après le règne de Roboam, le royaume de Juda est affaibli mais reste fidèle à D. Le fils de Roboam du nom de Abiya monte sur le trône davidien et le présent souverain, donne l’exemple d’une nouvelle montée en piété. Il régna trois ans seulement et c’est son fils qui réussira à être le souverain de la lignée de David à rester sur le trône pendant plus de 40 années.  Il se nomme Assa. Le royaume de Juda que les Egyptiens avaient envahi du temps de Roboam, se voit à nouveau menacé par les Egyptiens et les Ethiopiens.  Cependant, Assa fait reculer ces envahisseurs et le pays se renforce par cette opération militaire.

Grâce au fait que la foi d’Israël est respectée des ressortissants du royaume d’Israël regagnent le sud du pays pour y vivre dans le respect de la Torah. Assa, avançant en âge, s’affaiblit sur le plan religieux et c’est alors son fils Yehoshafat (D a jugé) qui lui succède et restera roi de Juda un quart de siècle (25 ans) il contribuera au renforcement de la Torah et au culte juif en faisant diffuser l’enseignement de la Loi de Moïse.

Les rivalités qui existaient entre Jéroboam et Salomon, entre les différents successeurs entre eux, s’effondrent et une sorte d’alliance s’établit entre eux. Cependant, ceux qui vont continuer à gouverner le nord du pays vont  s’éloigner encore d’avantage de la Torah jusqu’à pourchasser les « hommes de D » tels le prophète Eliahou et les cohanim (prêtres).

Avant d’évoquer la suite de l’histoire des deux royaumes, nous évoquerons la personnalité des prophètes d’Israël qui furent en fonction pendant cette tranche d’histoire.

Caroline Elishéva REBOUH