logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Pour fêter Pourim, la Bibliothèque nationale d'Israël a mis en ligne une Méguila d'Esther illustrée, vieille de 400 ans !

Cette Méguila a été commandée par Mordechai Ben Eliyahu Halevy, en 1616. 

Rouleau d'Esther de Tlemcen (Algérie)         

photo © mahJ

La Bible est composée de 3 parties : La Torah (pentateuque), Les Hagiographe (Ketouvim) et les prophètes (Névihim).
 
Le livre d’Esther (מגילת אסתר Meguilat Esther) fait partie des Ketouvim.
 
Il est lu publiquement dans un rouleau de parchemin de taille réduite (avec un seul montant) en prononçant des bénédictions le soir et le matin, c'est la mitsva de Pourim.

Lectur:  Rois II 4:1-23

 DISCRETION : MIRACLES ! par Caroline Elishéva REBOUH

La péricope de VAYERA où il est question de l’hospitalité d’Avraham et de la ligature  d’Isaac va trouver son pendant dans le livre des Rois (le second bien qu’en réalité il ne s’agisse que d’un seul livre) dans le chapitre IV versets 1 à 37 (tous rites confondus).

La lecture du livre des Rois nous projette dans l’actualité vécue par la société d’antan avec les différents monarques, les conflits intérieurs ou extérieurs, les difficultés d’une vie très simple, très pauvre, sur une très longue période puisque cette "chronique" nous fait voyager jusqu’à la destruction du royaume de Juda par Nabuchodonosor en -586.

A NOS SOUHAITS ! Par Caroline Elishéva REBOUH

En français, lorsque nous parlons de célébrations religieuses nous évoquons les fêtes.

En hébreu, il existe quelques subtilités qui rendent la langue hébraïque un peu moins monotones, et nous avons au mois de Tishri un petit échantillonnage de souhaits divers à adresser à nos amis et proches.

Les berakhoth ne sont pas les mêmes de l’une à l’autre fête, variant selon le caractère spirituel de chacune d’elles.

Par Emile Moatti                         

photo © mahJ

Jusqu’en 1974, le nom donné au premier Janvier, était "Circoncision"

Cela, comme le veut la tradition juive, puisqu'il s'agit du 8e jour de la naissance attribué à Jésus. Sous le pontificat de Paul VI, ce nom est remplacé par une 14e fête dédiée à Marie.

Le jour de la circoncision a un sens profond :
Ce jour s'appelle en hébreu "milah" (coupure), ou "brith milah" (alliance de la circoncision). Il s’agit de l'alliance entre l'homme et le Dieu-Un de l'humanité tout entière de nos religions abrahamiques, où nous juifs nous évoquons le prophète Elie et où nous rappelons l'histoire du Premier Patriarche de la Bible hébraïque (dont nous partageons les textes avec les chrétiens, et dont les musulmans se sont inspirés aussi), Abraham, le "Père de tous les croyants".

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN