logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Lecture Deutéronome (ou Devarim en hébreu) 1,1 - 3,22  : Discours de Moïse

Moïse regarde la terre promise, gravure de Gérard Jollain de 1670CORRIGER SES ERREURS par Caroline Elishéva REBOUH 

Le Deutéronome ou Devarim en hébreu, cinquième livre du Pentateuque est un livre dans lequel sont rassemblées toutes les remontrances que Moïse adresse au peuple d'Israël.
Cette péricope est toujours lue avant le jeûne de 9 beav [1]

Dans la parasha précédente - Mass'ey – furent énumérées toutes les étapes qui ont jalonné les 40 ans de pérégrinations dans le désert.


Simon Darmon nous explique dans son ouvrage "Le livre de nos coutumes, selon Ribach, Rachbats, Rachbach, R. Yehouda Ayache", que le Chabbat précédant le 9 Av (commémoration de la destruction des deux Temples).est appelé Chabbat Hazone.

Cela en raison en raison de la Haftara qui est lue ce jour (Isaïe) et qui débute par les termes "‘Hazon Yécha’yahou Ben Amots".

Le prophète nous met en garde contre nos mauvais agissements qui entraîneront inéluctablement la destruction du Temple et de Jérusalem.

Lecture Nombres 30, 2 - 36, 13
LA GUERRE CONTRE MIDIANE par Caroline Elishéva REBOUH

Partage du pays entre les 12 tribus

Les trois parashioth qui sont généralement lues entre le 17 tamouz et le 9 av sont appelées "DéPour'ânouta" c'est-à-dire  "les lectures du désastre" car elles précèdent la destruction du Temple ce qui fut un désastre pour la Nation Juive et, après le 9 av, il y aura 7 sidroth dites de consolation.

La péricope précédant 9 beav est "devarim" ou, la première section du 5ème livre du Pentateuque. Cette semaine seront donc couplées les deux dernières lectures du livre des Nombres.

LECTURE DE LA TORAH : Pin'has,  Nombres 25:10 - 30
LA VALEUR N'ATTEND PAS LE NOMBRE D'ANNEES par Caroline Elishéva REBOUH

Le fait d'énumérer la généalogie d'un héros biblique n'est pas une particularité mais les exégètes nous enseignent qu'à travers elle, nous pouvons comprendre des traits de caractère ou des motivations secrètes.  

Ainsi, Aharon appartenait-il à la tribu de Lévy.

LECTURE DE LA TORAH :  Nombres 22:2 - 25:9

Bil'am et l'Ange (tableau de Gustav Jaeger)Cinq parashoth de la Torah furent consacrées à des personnalités particulières : Noé, Jéthro (Yitro), Korah, Balak et Pinhas. Noé n'était pas Juif car le judaïsme n'existait pas encore mais, il était "tsadik" il est d'ailleurs écrit à son propos qu'il était un homme juste et qu'il avait trouvé grâce aux yeux de l'Eternel.

Yitro qui était idolâtre s'est converti par la suite, Korah et Pinhas étaient Juifs : l'un optant pour le yétser harâ et l'autre qui, par sa conduite exemplaire, se dévoua pour HaShem. Pourquoi Balak ?

Lecture de la Torah : Nombres 19 :1 – 22 :1

LA VACHE ROUSSE par Caroline Elishéva REBOUH

La lecture de cette semaine concerne la vache rousse et le moyen de faire de l'eau lustrale avec cette bête.

Le Midrash a toujours que Moïse a été le plus grand des hommes en hokhma (intelligence) mais la Tradition corrige en précisant que Moshé Rabbénou a été le plus grand de tous les Prophètes car, le plus Sage et le plus intelligent des hommes a été le Roi Salomon qui écrivit dans Kohélet (L'Ecclésiaste) justement à propos de la vache rousse qu'il a "fouillé" la question et consulté tant qu'il a pu mais que finalement il est arrivé à la conclusion qu'il n'a pas réussi à comprendre quelle est la raison qui a fait qu'HaShem a donné cette loi. Et pourtant, il a été l'homme le plus intelligent que l'humanité a pu compter !

Lecture de la Torah : PREMIER ROULEAU (Kora'h: Nombres 16:1-18:32)

DE L'IMPURETE DE LA PAROLE A LA SAINTETE DE LA PENSEE par Caroline Elishéva

La plupart du temps, la sidra de la semaine aborde plusieurs thèmes et il y a un lien conducteur entre ces sujets mais ce lien unit les parashot entre elles.

La semaine passée, nous avons vu que le thème de la médisance réunissait les péricopes de Bée'haâlotekha, Shelah lekha et Korah et, cette semaine un nouveau lien est tissé entre Korah, Houkat et Balak, et ce sur deux plans car les pirké Avoth nous rappellent que le premier vendredi de la création, juste avant que ne débute le premier shabbat de l'univers, HaShem a créé dix faits surnaturels qui devront se produire au long de l'Histoire de l'Humanité.

Lecture : Nombres 13,1 - 15, fin

DE MEDISANCE EN PROFANATION

Les Sages font remarquer que sur le plan chronologique cette péricope  est placée entre deux épisodes qui ont eu lieu avant l'envoi des explorateurs.

En effet, l'incident de Korah a eu lieu le 22 sivan de la deuxième année après la sortie d'Egypte alors que l'envoi des explorateurs a pris place le 29 sivan, une semaine après la révolte de Korah.

Lecture de la Torah : Nombres 8 : 1 – 12 : 16
LA MENORAH par Caroline Elisheva Rebouh

Les thèmes exposés dans cette péricope sont : la Menorah, les cailles et la médisance.

On ne disserte pas assez sur ce chandelier à 7 branches. C'est pourquoi aujourd'hui nous allons tenter de le définir, de voir ses dimensions et quelle est cette centralité qui fait que la Menorah est le symbole du peuple Juif tout autant que le Maguen David que nous aborderons une autre fois.

Lecture de la Tora : Nombres 4 : 21 – 7 : 89

BIRKAT HAKOHANIM    ET  LA FEMME INFIDELE par Caroline Elishéva REBOUH.

Après avoir reçu la Torah le jour de la fête de Chavouoth, la sidra suivante est celle de NASSO.

Cette lecture inclut des sujets importants comme celui des sacrifices que les "Princes" (les Nessiim) des 12 tribus doivent présenter mais, sont également abordés  des sujets tels que la bénédiction des Cohanim et le sujet épineux de la femme infidèle.

Nous allons essayer de nous pencher sur ces deux points, l'un qui est empreint de mystère et l'autre qui, bien qu'il ne soit plus en usage, est malheureusement, toujours d'actualité.

Lecture de la Torah : Lévitique 25:1 - 27:34

Observer les Mitsvoth et modifier son MAZAL Par Caroline Elishéva REBOUH

Dans BEHAR l’année shabbatique (shnat hashemita) est évoquée. La terre pour accomplir son devoir doit faire germer et donner des produits pour permettre à l’homme de subsister.

Mais, la septième année, on ne doit ni semer ni récolter. L’homme interroge le Créateur : de quoi vivrons-nous ?

Lecture : Lévitique 16,1 - 20, fin

APPRENDRE A AIMER LES AUTRES par Caroline Elishéva REBOUH.

Dans la paracha SHEMINI le texte ne livre que très peu de renseignements sur Aharon Cohen Gadol dont deux des fils meurent brutalement dans le Temple : nous lisons en effet qu'Aharon reçoit le "TSIDOUK HADINE" (1) : ויידום אהרון et Aharon garda le silence.

Aharon perd deux fils (Que D préserve tout le monde) et le Grand Prêtre garde tout son calme, il ne se lamente pas et Moshé recommande de ne pas exprimer leur chagrin.

 

L'IMPORTANCE DE LA PAROLE  par Caroline Elishéva REBOUH

Dans ces deux parashot couplées on se pose la question de savoir quel est le dénominateur commun qui existe entre la fête de Pessah qui vient de se terminer, le premier sujet de Tazria à savoir les naissances et les périodes d'impureté qui suivent les accouchements et la lèpre.

A première vue, il n'existerait aucun lien entre ces thèmes,  si les Hazal[1] n'avaient découvert le thème qui lie l'ensemble.

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN