logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Des rites et des chants ancestraux qui venaient de très loin, psalmodiés en incantation orientale.

PHOTO TEMPLE ALGEROIS - PLACE NEGRIER (Collection Jacques Nakache)

Des TEHILIM (psaumes) et des PYOUTIM (versets chantés) accompagnés de remarquables mélodies.

Des habitudes alimentaires strictes ordonnancées par des règles halakhiques de grande rigueur,

Des offices scandés dans un désordre musical sympathique. Des Rabbins et des Hazans de haute qualité dans leurs DRACHOTS,

Et tout cela en écho à un exil lointain, de Jérusalem à Constantine, en passant par Alexandrie, Tripoli, Carthage et Kairouan.

Ces RABBANIM savaient transmettre une piété et une ferveur dans chacune des nombreuses synagogues qui se concurrençaient par la densité des clameurs solennelles de leurs fidèles.

La Religion restait le plus grand dénominateur commun de toute la Communauté, ce LIEN (religere ) qui cimente une Foi, une Foi tellement évidente que celui qui avait l’audace de s’en écarter, devenait non seulement un hérétique, mais exclu du minima communautaire.

La Religion a laissé des traces indélébiles, des postures, des attitudes et des bases de réflexion qui venaient se frotter au monde "moderne" à la philosophie et aux idéologies dominantes.

Elle a certes souffert d’un ringardise obsolète, mais la patience, la pédagogie et la détermination de beaucoup de Rabbins érudits la hissait au rang d’une règle de Vie à la fois identitaire et universelle, singulière et plurielle.

Rappelons que c’est l’honneur du Constantinois, d’avoir porté au sommet du Grand Rabbinat de la République le Grand Rabbin René Samuel SIRAT. 

PROFESSEURS AU TALMUD THORA (Collection Jacques Nakache)

 EN BAS DE GAUCHE A DROITE :

RABBI SYLVAIN LALOUM- RABBI HAIM ZERBIB-RABBI MOSHE BINISTI – RABBI AARON GOZLAND - RABBI RAPHAEL DOUKHAN – RABBI SION BOUSKILA.

AU CENTRE DE GAUCHE A DROITE :

RABBI HAI ZERBIB – RABBI SIMON KALIFA - RABBI CHALOM LELLOUCHE – RABBI GEORGES GOZLAND - RABBI GASTON GUEDJ – RABBI MICKAEL ADOLPHE CHERBITE.


EN HAUT DE GAUCHE A DROITE :

ALICE NAKACHE NEE GUEDJ - GERMAINE ZEMMOUR NEE ZERBIB - LOUISE DADOUN NEE ZERBIB FILLE DE SHLOMO ZERBIB + BAYA ZERBIB NEE DOUKHAN FILLE CHIMON DOUKHAN.

Pour écouter le Psaume, cliquer sur le lien :

Lecture des Tehilim 27 Ledavid achem ori veyishi et 145 Achrei  par le Grand Rabbin  René Guedj

 

Source de l'information

Jacques Nakache - Texte envoyé par Hubert Habib (Président de Beth Halochem France) en avril 2020, pendant le confinement), paru sur le site de l’AJOC. Copyright © 2020 AJOC. Tous droits réservés.

Toute copie, même partielle, des données contenues sur ce site est strictement interdite sans accord préalable.

 
 
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN