logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Par Charles Baccouche

Qohélet est le nom hébreu donné au Livre de l’Ecclésiaste, livre du fils de David roi d’Israël mais dont la tradition nous dit que Salomon le Roi riche et sage, en est l’auteur.

Livre qui fait partie du canon juif comme le Cantique des Cantique prêté aussi au roi Salomon, le livre de Ruth la Moabite, Qohélet que nous entendrons comme "Le Diseur à l’assemblée d’Israël" est supposé à la fois être pessimiste et moderne car il rappelle l’absence apparente de Dieu  et la précarité de l’existence humaine dont les efforts sous le soleil ne sont que buée ou selon le texte : "Vanité des vanités et pâture des vents".

Je rappelle pour le plaisir de notre mémoire et la beauté de l’écriture, le célèbre couplet :

"Il y a un temps pour tout, et chaque chose sous le ciel a son heure" :

Temps de naître et temps de mourir
Temps de tuer, temps de guérir
Temps de planter, temps de détruire
Temps de bâtir, temps d’arracher 
Temps de gémir, temps de danser
Temps de pleurer et temps de rire.
Temps d’assembler les blocs, temps de les disperser
Temps d’aimer les baisers et temps de les maudire,
Temps d’aimer, temps de repousser.
Temps où l’on coud, où l’on déchire
Temps où l’on garde, où l’on se tait
Temps où l’on hait, où l’on soupire
Temps de la guerre et temps de la paix
.

Que reste-t-il à l’homme, des peines qu’il a prises ? J’ai vu toutes les occupations que Dieu a données aux fils d’Adam.

Il a fait toute chose bonne à son heure; le monde, il le déroule devant les hommes, mais de façon que, d’un bout à l’autre, ils ne puissent rien comprendre à ses desseins".

Livre pessimiste qui constate l’absence du Dieu d’Israël, de la petitesse de l’homme et la vanité de toute chose.

Ce livre aurait du être écarté de la tradition juive qui, elle au contraire, chante l’espérance d’un Monde meilleur, la présence du Créateur veillant sur ses créatures, l’alliance du Sinaï, les moadim et fêtes de la Thora, la morale juive, les traditions qui maintiennent la pérennité du le peuple choisi et  en butte à la haine des Nations.

Pourquoi les Maitres de notre tradition l’on retenu et inclus dans la bible (Talnakh) ?

Il faut lire la conclusion du discours pour comprendre la leçon de Qoélet :

"Crains Dieu et observe ses commandements; car c'est là tout l'homme"

Qoélet rejoint les leçons de la Thora, des prophètes, de Job, du Cantique, qui, tous enseignent que c’est dans l’acceptation de la Loi du Saint d’Israël, du très haut, du kadosh saint trois fois saint, que se fonde et de perpétue la joie de vivre sous l’aile de sa Présence, source de bénédictions (Bérakha) et de bien-être (Parnassa)

Qoélet écarte les illusions de ce Monde et célèbre la gloire (Cavod hachem) de l’Eternel qui donne la paix et l’éternité à son peuple.

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN