logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Lecture de la Torah : Exode 30:11 - 34:35    - 18 Adar 5782 /  19 février 2022
PEUPLE DE D. OU PEUPLE DE MOÏSE ? par Caroline Elishéva REBOUH
Certains versets de cette sidra seront relus lors du shabbat shekalim (l'un des quatre shabbat spéciaux avant Pessah : Shabbat shekalim, shabbat Para, shabbat Zakhor, shabbat hahodesh annonçant Pessah.

Dans cette portion de Torah il est question de la faute du veau d'or. Des hommes de toutes les tribus se sont retrouvés impliqués dans cette faute en dehors des descendants de Lévy. Aharon lui-même se trouve acculé devant cette foule hurlante et possédée par le Yetser Harâ.

Lecture : Exode 27:20 - 30:10 -  Lecture 11 Adar 5782 / 12 février 2022
LES VETEMENTS SACRES par Caroline Elishéva REBOUH

Cette sidra fait suite aux instructions relatives aux dispositions à prendre pour l'édification du Tabernacle et il est question entre autres des vêtements sacerdotaux du Cohen Gadol et du Cohen hédioth (simple) et encore du ketoreth (encens).

Le Midrash Raba et le midrash Tanhouma entretiennent le lecteur de l'origine des vêtements tout-à-fait spéciaux des prêtres devant s'acquitter des différentes tâches à effectuer dans le Temple et à propos des vêtements de peau que l'Eternel cousit à Adam et à sa compagne, il est écrit qu'en fait, Adam étant le "premier-né", le Créateur lui donna des vêtements prestigieux de prêtrise (kéhouna).

Lecture de la TORA : Terouma. Exode 25:1 - 27:19 - 5 Février 2022 / 4 Adar 5782

LE BERGER, LA BREBIS, ET LES 70 LOUPS par Caroline Elishéva REBOUH
Cette section hebdomadaire de la Torah, traite du Mishkan : le Tabernacle. HaShem parlant à Moïse indique qu'IL désire que chaque membre du Peuple Juif offre quelque chose pour l'édification du Tabernacle.
Le mot Mishkan en hébreu s'écrit mem-shine-kaf-noun provenant de la racine trilitère shine-kaf-noune  ou voisin car D désire résider parmi Son peuple et être "voisin" et, pour employer une image pastorale pour illustrer la volonté de HaShem d'être parmi nous : il s'agit de construire une "cabane" pour Le Berger veillant sur Ses brebis entourées de 70[1] "loups".

Lecture : Genèse 44:18 - 47:27 - 11 décembre 2021 - 7 Tevet 5782

UNE CONVERSATION D'HOMME A HOMME par Caroline Elishéva REBOUH
Cette sidra est lue soit à la fin de Hanoucca soit après que soit terminée cette semaine de lumières. Les onze fils de Jacob rejoignent leur frère en Egypte. Les années ont passé et, ce tout jeune adolescent qu'était Joseph lors de sa vente comme esclave, est devenu, entre temps, un homme que les souffrances et les épreuves ont mûri et qui, de plus, est un gouvernant à l'apparence totalement égyptienne, et entouré de ses fils.

Cette réunion des onze frères avec Yossef fait se profiler l'exil de Canaan vers l'Egypte, le début de 210 années d'esclavage et le début d'une époque de rédemption qui viendra délivrer les Bné Israël de la cruauté égyptienne.

LECTURE DE LA TORAH : Genèse 28:10 - 32:3   - 9 KISLEV 5783 / 27 Novembre 2022

LA VALEUR INSOUPCONNEE DU SILENCE  par Caroline Elishéva REBOUH

Jusqu'à présent, Jacob (Yaâkov) vit sous le toit de ses parents Isaac et Rivka. Bien qu'Essav soit marié à deux cananéennes et qu'il ait épousé une fille de chez Ishmaël et qu'il vive sous le toit paternel, Rivka, après avoir  "entendu" Essav penser tout haut (que son père arrive au terme de sa vie et qu'après les sept jours de deuil, lui, Essav se chargerait de mettre un terme aux jours de son jumeau) pensa qu'il était temps que Jacob fonde son propre foyer à près de 60 ans.

Jacob s'enfuit donc, espérant que la distance augmentée du facteur temps auraient pour conséquence de calmer la colère d'Esaü. 

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN